hasard

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

hasard \a.zaʁ\ linô kôlï

  1. päsä
    • Quelqu’un disait que la Providence était le nom de baptême du hasard ; quelque dévot dira que le hasard est un sobriquet de la Providence. — (Chamfort, Maximes et pensées, I, (62), éd. 1923)
    • Vous verrez […] que nous serons côte à côte au festin. Quel singulier hasard, en vérité ! Depuis deux heures le sort nous marie… — (Alexandre DumasLa Reine Margot, 1886, volume 1, chapitre 5, lêmbëtï 56)
    • Un coup de dés jamais n’abolira le hasard — (Mallarmé, Poème, 1897)
    • Il n'a point songé à rimer quand le hasard d'une vadrouille au Quartier le conduisit à popiner au café Vachette avec des symbolos soiffards. — (Robert Randau, Le professeur Martin: petit bourgeois d'Alger, Éditions Baconnier frères, 1930, lêmbëtï 69)
    • Dans le train de Cherbourg à Paris, le hasard voulut que je trouvasse comme compagnon de wagon un de mes anciens camarades, […].— (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland, 1928)
    • Le hasard l’avait conduit chez les faisans, lui permettant d’échapper à la condition subalterne et mouisarde de représentant en cartes postales illustrées […]. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette, 1930)
    • L'espèce, par le jeu aveugle du hasard et de la mort, progresse immanquablement en s’adaptant de mieux en mieux aux circonstances. — (Jean RostandLa Vie et ses problèmes, 1939, lêmbëtï 174)
    • [Les mutations génétiques] : Ces altérations sont accidentelles, elles sont dues au hasard. (…) Le hasard seul est la source de toute nouveauté, de toute création dans la biosphère. Le hasard pur, le seul hasard, liberté absolue mais aveugle, à la racine même du prodigieux édifice de l’évolution : cette notion centrale de la biologie moderne n’est plus aujourd'hui une hypothèse, parmi d’autres possibles plus ou moins concevables. Elle est la seule concevable, comme seule compatible avec les faits d’observation et d’expérience. — (Jacques Monod, Le hasard et la nécessité, 1970, âlêmbëtï 147-148)
    • De choses répandues au hasard, le plus bel ordre, l’ordre-du-monde. — (Héraclite,)
    • Le hasard est la rencontre de deux séries causales indépendantes. — (Cournot,)
  2. ...
    • Le hasard ne favorise que les esprits préparés. — (Pasteur,)
    • La découverte du bleu de Prusse est due au hasard, c’est-à-dire qu’on n'y avait pas été conduit par le raisonnement. — (Ferdinand Hoefer, Histoire de la Chimie, Firmin-Didot, 1869, vol. II, lêmbëtï 466)
    • Le hasard, disait souvent M. de, a ceci d’extraordinaire, c’est qu’il est naturel. On ne peut que s’en étonner. » — (Louise de Vilmorin, linô gâlï, Gallimard, 1951, réédition Folio, page 30, -,)
    • Le hasard n’est pas autre chose que le conflit des causes étrangères avec les faits que nous nous proposons, et l’on peut se convaincre en même temps que le hasard est purement subjectif : il n’a qu’une valeur d’apparence et n’existe qu’au point de vue de l’être qui agit d’après des fins. — (Paul Souriau, Théorie de l’invention (1881), Éditions Vigdor, 2001, page 33,)
    • Venons-en maintenant au rôle du hasard dans la découverte de la pénicilline par Fleming […] Pour Gwyn MacFarlane (son biographe), la séquence des sept hasards qui conduisirent à la découverte de la pénicilline équivaut à tirer dans l’ordre d’un chapeau contenant les noms de tous les concurrents les vainqueurs de sept courses de chevaux consécutives. — (Alexander Kohn, Par hasard ou par erreur ? Chance et malchance dans les grandes découvertes scientifiques, Eshel, 1990, âlêmbëtï 108-109)
  3. rîsiki,kpälë,mbîndälimo
    • Courir le hasard de…
    • S’exposer au hasard de…
    • Il ne court point de hasard.
    • Au hasard d’un refus, il lui parla de cette affaire.
    • Les hasards de la guerre.
  4. (Sêkpängö) ...

Âlïndïpa[Sepe]