herbe

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Le brachypode est une herbe.

herbe \ɛʁb\ linô gâlï

  1. (Sêndâsên) pêrë
    • Modèle:pc, […]. Ce genre , qui est figuré pl. 221 des Illustrations de Lamarck, renferme des herbes à feuilles ternées, à folioles simples, dentées et découpées; à fleurs axillaires et terminales, quelquefois décagynes. — (Nouveau Dictionnaire d'Histoire naturelle appliquée aux arts, ouvrage collectif, tome 20, Paris : chez Deterville, an XI, lêmbëtï 471)
    • Les herbes, nourriture première des herbivores, sont de qualité différente selon les lieux qui les produisent, et les fourrages ne sont pas également composés partout. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Mathilde ramassa un des râteaux et se mit à rassembler l’herbe couchée en un tas, prenant soin que son coup de râteau ramasse les tiges perpendiculairement à la fauchée de Jean pour ordonner le tas en fibres parallèles. — (E. Chartier jr, 2012 : la promesse d'Einstein, à compte d'auteur, s.d., page 353,)
    • L'animal était certainement occupé à brouter de la laîche, cette herbe qui pousse au bord de l'eau, ou à grignoter quelque racine de nénuphar. — (Michelle Paver, « Chroniques des temps obscurs » na volume 4 : Le banni, Hachette Jeunesse, 2008, chapitre 17)
  2. ...
    • Des herbes aromatiques.
    • Des herbes médicinales.
    • Des herbes vulnéraires.
    • Des herbes de Provence.
  3. (Ôko) ...
    • « Regarde-moi toutes ces herbes ! On appelle ça l’herbe. C’est vite dit. Ici, c’est du plantain, et ici une ombelle, et ça, c’est une prèle. Te rappelleras-tu ? » — (Marcel ArlandTerre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 97)
    • Pour faire sécher le foin, l’herbe coupée est étendue puis retournée dans la journée avant d'être ramassée en andains le soir venu. — (Sébastien Lay, « Maitrise, non-maîtrise de l'herbage : approche ethnologique des savoirs » na dans Prés et pâtures dans l'Europe occidentale, Presses Universitaires du Mirail, 2008, lêmbëtï 231)
  4. (Tî halëzo) ...
  5. (Mbumbuse) ...
    • Lucile fumait seule, tous les soirs, au retour de son travail. De l’herbe et du shit (je ne sais pas à quel moment ces mots, avec d’autres, sont entrés dans mon vocabulaire) qu’elle cachait dans une petite boîte en fer rose. — (Delphine de ViganRien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
    • A l'intérieur, il y avait de quoi rouler quelques pets. Une herbe très parfumée, toute violette. Ça devait être une variété comme de la “Sweet Purple”. […]. Elle montra la beuze à Bob et entreprit de se rouler un pet, et il fit de même. Ils fumèrent tranquillement. — (Marilyn Lapin, Apocalpse, Éditions Edilivre, 2015)
    • On parle par gestes, autrement dit : par mimiques, avec les mimines. Ça palpe et ça fourrage tout azimut. Ça fumeronne de l’herbe, aussi, et ça prise de la snifette dans les coins. — (Jerry JosnesFlic flaque, Marivole Éditions, 2016)
    • C'était une façon, peut-être, de ne pas penser à Jeanne, de ne pas penser à toi. De ne pas penser, tout simplement. J'avoue que l'herbe et l'alcool y contribuaient aussi, mais je n'en abusais pas. — (Serge LamotheMektoub, éditions Alto, Québec, 2016, lêmbëtï 132)

Pasûndâ [Sepe]

herbe \ɛʁb\ linô gâlï

  1. #3A9D23 ...

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï