honneur

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

honneur \ɔ.nœʁ\ linô kôlï

  1. nëngö-terê
    • […] je suis d’une vieille race chrétienne dont les ancêtres n’ont jamais failli ; l’honneur a toujours dans ma maison été considéré comme le premier bien, cet honneur que mes aïeux m’ont transmis intact et que je me suis efforcé de conserver pur, mon fils premier-né, l’héritier de mon nom, vient de le souiller d’une tache indélébile. — (Gustave AimardLes Trappeurs de l’Arkansas , 1858)
    • Don Alonse -- Comme l’honneur est infiniment plus précieux que la vie, c’est ne devoir rien proprement, que d’être redevable de la vie à qui nous a ôté l’honneur — (MolièreDom Juan ou Le Festin de pierre , acte III, scène IV)
    • L’honneur voulait qu’on résistât jusqu’à la dernière extrémité. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises , 1879)
    • J’avais dénoué cent fois ce sophisme, en montrant que le ressort des guerres n’était pas tant l’intérêt que l’honneur ; chose bien aisée à comprendre pour des hommes qui présen­tement risquaient tout, avec une faible chance de gagner, et de gagner fort peu. — (AlainSouvenirs de guerre , Hartmann, 1937, lêmbëtï 215)
    • M. Fabre représentait l’Honneur, la Loyauté, la Probité, la vie régulière et laborieuse, le livret de Caisse d’Épargne, le pain gagné à la sueur d’un front d’exploité, — bref tout ce que les bourgeois proclament des lèvres comme des vertus civiques. — (Émile Armand, « La revanche des « bandits tragiques » » na Les réfractaires , nº 2, février-mars 1914)
      • Sur l’honneur, sur mon honneur.
      • Je l’atteste sur l’honneur.
      • Je vous en réponds sur mon honneur.
      • Foi d’homme d’honneur, je le ferai.
      • (Mbumbuse) D’honneur, je le ferai.
      • En honneur, je ne le puis.
    • Un des mots les plus stupides, les plus vides de sens. Un de ceux au nom de qui on accomplit un nombre incommensurable de crimes...Honneur, source de haine, de meurtre et de méchanceté ; vocable qui ne peut avoir place que dans la bouche d'un fou ou d’un criminel. — (Louis Loréal, article, « Honneur » na Sébastien FaureL’Encyclopédie Anarchiste , 1935)
  2. pïkängö-kate
    • Mon département a eu l’honneur de donner naissance au père de l’Entomologie; l’illustre Latreille. — (Edmond Perrier, préface à Le Faune de France - Coléoptères de Alexandre Acloque, Baillière, 1896 )
    • N'oubliez pas la brillante auricule ;
      Soignez aussi la riche renoncule,
      Et la tulipe, honneur de nos jardins :[…].
      — (Évariste de Parny, « Les Fleurs », dans le recueil Œuvres d'Évariste Parnytome 1, Paris : chez Debray, impr. Didot l'aîné, 1808, page 178 )
      • Lorsque j’aurai l’honneur de vous voir.
      • Le lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire.
      • Faites-moi l’honneur de me dire…
      • J’ai l’honneur d’être…

Âlïndïpa[Sepe]