jardinier

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

jardinier \ʒaʁ.di.nje\ linô kôlï

  1. ...
    • La manière la plus ordinaire de former ces composts, est de réunir sur la lisière du terrain à améliorer, les fumiers d’étable et les terres destinées à les composer ; celles qui provenaient de cultures jardinières étaient naguère et sont encore, dans quelques parties de l'ouest, prisées, pour cette destination, presque à l’égal du fumier. — (Maison rustique du Modèle:siècle2 siècle : Encyclopédie d’Agriculture pratique, sous la direction de Charles-François Bailly de Merlieux, tome 1 : Agriculture proprement dite, Paris , 1835, lêmbëtï 478)
    • L’Herbier d’Otto Brunfels (1532) énumère, en tant que nouvelles bases de l’économie jardinière : salsifis, haricots, pois, aulx et oignons, choux pommés, raves et navets. — (Jean Pierre Cuvillier, L’Allemagne médiévale : naissance d’un État , Modèle:siècle2-Modèle:siècle2 siècles, Éditions Payot, 1979, lêmbëtï 419)
    • C’est bien fait, beau travail, fit-il, je vois que vous avez sacrifié au rite de la petite communauté qui veut que l’intégration ici passe par la production jardinière, une sorte d’urbanité légumière, le raffinement horticole, […]. — (Fabrice Lomon, Pendant que les champs brûlent, Éditions Le Manuscrit, 2012, lêmbëtï 27)


Pandôo [Sepe]

Des jardiniers au travail.

jardinier \ʒaʁ.di.nje\ linô kôlï

  1. (Da) wazaradäa
    • Vous avez pu constater que, sauf un lopin de terre où le jardinier sème des plants de carottes et de choux pour la table de sa Grandeur, tout le jardin est inculte ; c’est du bien perdu et sans profit pour personne. — (Joris-Karl HuysmansLa Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Nous avions pour jardinier un ancien forçat que sa bonne conduite au bagne avait racheté de ses fautes. — (Francis CarcoMaman Petitdoigt, 1922)
    • M. Tom Smallways était fruitier de son état et jardinier par vocation, et Jessica, sa modeste épouse, vaquait aux soins de la boutique. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs, 1921)
    • Il paraît, nous a-t-on dit un jour, qu'il existe à Châteauneuf-le-Rouge un labyrinthe de buis si vaste que le jardinier a besoin de l'année entière pour le tailler : il commence à un bout, et, lorsqu'il arrive à la fin du tracé, recommence un nouveau circuit et une nouvelle année. — (Michel Racine & Françoise Binet, Jardins de Provence, Édisud, 1987, lêmbëtï 132)
    • Du haut de la terrasse, il vit des jardiniers occupés à enlever les traînasses des fraisiers afin de conserver les pieds les plus vigoureux. — (Michèle BarrièreMeurtres au potager du Roy, Le Livre de Poche, 2010, chapitre 19)
  2. ...
    • Le jardinier réalise un poème architectural avec ses allées droites bordées d'arbres taillés, ses ronds-points dans les futaies, ses bassins géométriques, ses cascades et ses jets d'eau réguliers comme des murs. — (Élie FaureEsprit des formes, 1927)
    • — L'histoire est trop jolie. Savais-tu que le jardinier Le Nôtre prit le chemin de Rome afin d'aller embellir les jardins du Vatican ? — (André CastelotL'Almanach de Clio, Editions Perrin, 1985)
    • Ce dimanche matin, sur France Inter, Alain Baraton, jardinier de Versailles, citait, pour illustrer quelque débat sur la démocratie participative, une lettre de Georges Pompidou à Jacques Chaban-Delmas, à propos des arbres qui ombragent les routes de France. — (« Georges Pompidou, ou la langue française au pouvoir » na Natacha Polonyle 31 janvier 2010, dans Ce pays qu'on abat: chroniques 2009-2014, Plon/Le Figaro, 2014,)

Pandôo [Sepe]

Des jardiniers au travail.

jardinier \ʒaʁ.di.nje\ linô kôlï

  1. (Ndeke) ...
    • 'linô gâlï.

Âlïndïpa[Sepe]