journal

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

journal \ʒuʁ.nal\ linô kôlï

  1. ...
    • Livre journal, registre où l’on écrit, jour par jour et de suite, ce qu’on a reçu ou payé, acheté ou vendu, etc.
    • Je me plains à mes vers, si j'ai quelque regret :
      Je me ris avec eux, je leur dis mon secret,
      Comme étant de mon cœur les plus sûrs secrétaires.
      Aussi ne veux-je tant les peigner et friser,
      Et de plus braves noms ne les veux déguiser
      Que de papiers journaux ou bien de commentaires.
      — (Joachim Du BellayLes Regrets.,)

Pandôo [Sepe]

journal \ʒuʁ.nal\ linô kôlï

  1. ...
    • Le journal de bord d'un navire.
  2. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Je pense que c’est le danger si l’on tient un journal : on s’exagère tout, on est aux aguets, on force continuellement la vérité. — (Jean-Paul SartreLa Nausée, 1938)
    • Le Journal d’Anne Frank.
    • 17 janvier 45 – Benoîte qui a réussi à s’emparer de mon journal et à le lire bien que j’aie cadenassé les pages avec mon agrafeuse me reproche d’être une seiche qui dissimule sa vérité sous un nuage d’encre noire. — (Benoîte et Flora GroultJournal à quatre mains, Denoël, 1962, lêmbëtï 396)
  3. mbëtïsango
    • Le journal télévisé est le programme qui a le plus d'audience.
  4. (Mbîrîmbîrî nî) mbëtïsango
    • Auteurs ou payeurs des journaux les plus répandus, ils ne cessèrent de tromper la France & l’Europe sur la révolution qui venait de renverser le trône. — (Maximilien de RobespierreDiscours contre Brissot & les girondins, 10 Ngubê 1793)
    • Les journaux modernes s’efforcent simplement d’arriver à des ventes énormes et à mériter des annonces, en offrant aux lecteurs une mixture aussi diverse et empoignante que possible, en visant où la foule est le plus dense, en cherchant perpétuellement, sans le moindre souci de constance, ce qui provoquera la sensation la plus violente sur le plus grand nombre. — (H. G. WellsAnticipations, 1904)
    • Le sentiment de révolte que l’on rencontre dans les classes pauvres se colorera dès lors d’une atroce jalousie. Nos journaux démocratiques entretiennent cette pas­sion avec beaucoup d’art, dans la pensée que c’est le meilleur moyen d’abrutir leur clientèle et de se l’attacher ; […]. — (« 1908, page 227 » na Georges SorelRéflexions sur la violence, Chap.V)
    • Portalis, quelque temps après, trouve de l’argent et lance un nouveau journal où il se met à défendre les communards arrêtés et condamnés. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette, 1930)
    • La lutte antijuive, esquissée vers 1881 avec la création de deux journaux morts-nés l’Antijuif et l’Antisémite de Montdidier, ne devint vraiment sérieuse qu’en 1883, avec la fondation, par les Assomptionnistes, du journal La Croix. — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • J’espérais à demi […] que je pourrais me concerter avec les représentants qualifiés de la haute banque. Ils ne veulent rien savoir. Ils se croient très forts parce qu’ils disposent de journaux, parce qu’ils ont une meute stipendiée. Ils vont la déchaîner contre moi. — (Joseph CaillauxMes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Les cinquante titres récupèrent et déroutent, avec un zeste d’ironie et, parfois, avec un léger effet captieux, le lexique sur la pandémie de COVID-19, le vocabulaire et les syntagmes titrés dans les journaux. — (Cornéliu Tocan, Aux confins de l'invisible. Haïkus d'intérieur illustrés, Créatique, Québec, 2020, lêmbëtï 8)
  5. (Mbäkôro) ...
  6. (Fängö-yäkä, Sêndâdünîa) ...
    • La maison du père Barbeau était bien bâtie, couverte en tuile, établie en bon air sur la côte, avec un jardin de bon rapport et une vigne de six journaux. — (George SandLa Petite Fadette, 1849)
    • En Bourgogne, on mesure les Terres, Prés, Vignes & Vergers par Journal. Ce journal est l’étendue de terre que huit hommes peuvent faire et bêcher un jour d’été, & on l’a limité à 360 perches. — (L’agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)
    • Alost. Le bonnier = 3 arpents = 4 journaux = 400 perches carrées = 160.000 pieds carrés ....... 122,9437 ares — (M. J. Scheidweiler, « Cours raisonné et pratique d'agriculture et de chimie agricole » na chap. 8 : Des poids et mesures usités en Belgique et des rapports réciproques qu’ils ont avec ceux des pays voisins, &c., Bruxelles : Société belge de Librairie, 1843, volume 2, lêmbëtï 471)
    • Les mesures agraires de Quarré, avant la Révolution (elles persistent aujourd'hui), n’avaient pas de base fixe. Un journal de champ, une « soiture » de pré oscillaient entre vingt-deux et trente-cinq ares de nos mesures métriques. — (Abbé Guignot, Essai sur Quarré-les-Tombes ; ses sarcophages mérovingiens et sa station préhistorique, Tours, impr. Bousrez, 1895, lêmbëtï 41)
  7. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    1. ...
      • Il se compose d'une maison de maître avec jardin , bâtimens d'habitation et d'exploitation, de 37 journaux 1/3 de terres labourables, de 9 hommées de pré et de 19 journaux de taillis ; contenances cadastrales et garanties. — (« Annonces particulières : Articles à vendre » na Affiches, annonces judiciaires, avis divers du Mans, et du Département de la Sarthe, n° 65 du 15 aout 1834, Le Mans : imprimerie Monnoyer, lêmbëtï 531)
      • Des tracteurs pétaradent, çà et là, mais il y a encore des chevaux pour labourer les petits champs d'un journal et laisser des tas de crottin chaud fumer le long des ornières. — (Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 84, Hervé Bazin, Cri de la chouette)
    2. ...
      • — Il y a beaucoup de terres ?
        — Ici, ils comptent par journaux. On m’a dit deux cents journaux, mais je ne sais pas combien cela fait. En tout cas, les bois commencent tout de suite. Plus loin, on croise la grand-route qui va à Périgueux…
        — (Georges SimenonLe fou de Bergerac, Fayard, 1932, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 64)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï