lécher

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

Chevaux léchant du sel. (sens 1)

lécher \le.ʃe\ palî tî mbenze

  1. su
    • Le chien lèche son maître. — Un chat qui se lèche. — Les chiens guérissent leurs plaies en les léchant.
  2. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Lécher un plat. — Quand les chats ont mangé de quelque chose qu’ils trouvent bon, ils se lèchent les barbes.
    • S’en lécher les babines.
    • Même délire erratique pour Sophie. Elle léchait et se faisait lécher. Elle doigtait et se faisait doigter. Sans trop savoir qui elle astiquait et qui l’astiquait. D’ailleurs elle s’en foutait. — (Pierre Lucas, « Police des mœurs » na n° 190 : Hamster dame  , éd. Vauvenargues, 2014, chapitre 28)
  3. (Zäzämä) ...
    • Ce peintre a le tort de lécher, de trop lécher ses tableaux. — Cet ouvrage est trop léché.
  4. (Mbumbuse) ...
  5. ...
    • Les flammèches montent et lèchent le gril. — Les vagues lèchent le rocher.

Pandôo [Sepe]

Chevaux léchant du sel. (sens 1)

lécher \le.ʃe\ linô kôlï

  1. (Franche-Comté) ...
    • Dans les fermes, on en saupoudre le fourrage, ou plus souvent ce qu’on appelle le lécher, c’est-à-dire un composé de racines fourragères, de débris de jardinage, d’herbes, de fenasse, de son, de pommes de terre. Ce mélange, haché et cuit, est servi tiède aux vaches qui en sont très-friandes. — (Demesmay, « Question du sel » na Journal des économistes  , vol.25, 1850, lêmbëtï 45)
    • […], et quand elle rentrait dans la chambre surchauffée du poêle où se mariaient des odeurs complexes de tourteaux broyés et de racines cuites pour le lécher des vaches, Finaud la regardait d’un œil mi-interrogateur, mi-narquois, […]. — (Louis Pergaud, « Le retour » na Les Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)

Âlïndïpa[Sepe]