larme

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Larmes (1).
Rogier van der Weyden, Descente de la Croix, XVe siècle (détail).

larme \laʁm\ linô gâlï

  1. (Terê) ngûlê
    • Encore une fois, Dom Juan, je vous le demande avec larmes, et si ce n’est assez des larmes d’une personne que vous avez aimée, je vous en conjure par tout ce qui est le plus capable de vous toucher. — (MolièreDom Juan, ou le Festin de Pierre , acte IV, scène 5, 1663)
    • Les larmes que ces paupières n’avaient pas senties depuis vingt ans inondent mes yeux lorsque je te contemple. — (Walter ScottIvanhoé , traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le vieillard regarda sa fille avec étonnement. Deux larmes qui roulaient dans ses yeux tombèrent le long de ses joues ridées. — (Honoré de BalzacLa Femme de trente ans , 1855)
    • Il se mit à se trémousser sur sa chaise, secoué d’un accès d’hilarité, des larmes dans les yeux […] — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 15)
    • Elle se redressa, longea le bassin qui se dressait au milieu du jardin, prit de l’eau dans ses mains et la porta à ses yeux pour cacher les traces de ses larmes. — (« Zaheira » na Out-el-KouloubTrois contes de l’Amour et de la Mort , 1940)
    • Cette terrible histoire des Vaudois, dois-je en parler ou m’en taire ? En parler ? Elle est trop cruelle ; personne ne la racontera sans que la plume n’hésite, et que l’encre, en écrivant, ne blanchisse de larmes. — (Jules MicheletLe Prêtre, la femme, la famille , Chamerot, Paris, 1862 (8e éd.), lêmbëtï 23)
    • Accroche-cœur –
      Aux larmes de cendre,
      elle regarda
      la rouflaquette de l’écrin,
      souvenir
      d’une époque crépusculaire,
      peu avant le début

      de sa chimiothérapie.
      — (Cornéliu Tocan, Chutes microscopiques. 50 micronouvelles illustrées , Créatique, Québec, 2020, âlêmbëtï 13-14)
    • On ne s'intéresse pas assez aux larmes, dont il s'agirait d'écrire la biographie. [...] Goutte à goutte, ruisselantes, creusant des serpentins, chatouillant la joue, longeant le menton puis la glotte [...]. Les larmes du début, les larmes de la fin; celles qui célèbrent, celles qui dénoncent; celles qui saluent, celles qui concluent; celles qui disent l'apaisement, celles qui trahissent l'humiliation. — (Yann MoixVerdun , Grasset, 2022, lêmbëtï 245)

Âlïndïpa[Sepe]