livre

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

Des livres, dont un ouvert. (1)

livre \livʁ\ linô kôlï

  1. bûku,mbëtï
    • C’est le livre des Destinées, dit l’ermite ; voulez-vous en lire quelque chose ? — (VoltaireZadig ou la Destinée,)
    • Un livre à demi ouvert sur mes genoux croisés, je suis assis devant la cheminée, où flambe le premier feu de la saison. — (Octave MirbeauLa Tête coupée,)
    • Dans la chambre de ma grand-mère les livres étaient couchés : elle les empruntait à un cabinet de lecture et je n’en ai jamais vu plus de deux à la fois. Ces colifichets me faisaient penser à des confiseries de Nouvel An parce que leurs feuillets souples et miroitants semblaient découpés dans du papier glacé. — (Jean-Paul SartreLes mots, 1964, collection Folio, lêmbëtï 38)
    • Après avoir été pesant et durable comme un monument, le livre est devenu léger et éphémère comme une feuille qui vole, passe et disparaît. [À la bibliothèque d’Upsal], nous voyons des papyrus, des tables didactiques, des parchemins, des palimpsestes, des manuscrits, des missels, des in-quarto, des incunables, des in-octavo, des brochures et des journaux. — (Albert VandalEn karriole à travers la Suède et la Norwège, 1876)
    • Les hommes qui ont reçu une éducation primaire ont, en général, la superstition du livre, et ils attribuent facilement du génie aux gens qui occupent beaucoup l’attention du monde lettré ; […]. — (« Lettre à Daniel Halévy » na Georges Sorel15 juillet 1907, Réflexions sur la violence)
    • Les journaux et les magazines qui alimentaient les cerveaux américains (car les livres, sur ce continent impatient, n’intéressaient plus que les collectionneurs) devinrent instantanément un feu d’artifice […]. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, lêmbëtï 212)
    • Les ressources de Brasillac ont consisté, d’une part, dans les revenus de ses livres publiés par les éditeurs Plon, Denoël et Gallimard, d’autre part, dans les rémunérations de ses articles de journaux. — (Jacques IsorniLe procès de Robert Brasillac, Flammarion, 1946, lêmbëtï 33)
    • Il est vrai qu’il paraît inutile d’apprendre ce qui est écrit dans les livres puisque ça y est, encore faut il pouvoir l’y trouver et donc de savoir lire, privilège maintenant réservé à une frange minoritaire de la population qui a la chance de naître dans une famille réactionnaire, béotiennement réfractaire aux nouvelles méthodes pédagogiques, ayant le souci et la patience d’apprendre la lecture à sa progéniture. — (Jean-Claude Besso, Les Commentaires du docteur Agasse, Société des Écrivains, 2010, lêmbëtï 55)
    • Cet auteur a distribué, divisé son ouvrage en douze livres.
    • Le premier, le second livre des Rois.
    • C’est un extrait du livre troisième de telle œuvre.
    • Le judaïsme, le christianisme et l’islam sont parfois appelées « religions du livre ».
    • Les livres que les marchands sont obligés de tenir, et pour lesquels ils n’ont pas observé les formalités prescrites, ne peuvent être représentés ni faire foi en justice, au profit de ceux qui les ont tenus. — (Dictionnaire général raisonné de droit civil moderne, volume 4, Adolphe Wahlen, 1838, lêmbëtï 427)
    • Livre jaune, livre bleu, livre blanc, etc.
    • À l’occasion d’un « Lundi littéraire », Louis-Philippe Gagnon traite de la diffusion du livre français au Canada et du livre canadien en France. — (Alain Otis et Jean Delisle, Les douaniers des langues — Grandeur et misère de la traduction à Ottawa, 1867-1967, Presses de l'Université Laval, 2016, lêmbëtï 393)
    • Le salon du livre.
    • Faire l’histoire du livre en Nouvelle-France.
    • Un rapport et avis d’experts porte qu’il sera planté des bornes, pour limiter les fonds de Catherine Lambert et ceux des pères Jésuites. Il existe en date du 8 octobre de la même année, une quittance de 18 livres de la susdite aux RR. PP. pour payement de la ferme du broteau des balmes. — (Paul Saint-Olive, Notice sur le territoire de la Tête-d'Or, Lyon : Aimé Vingtrinier, 1860, lêmbëtï 17)

Pandôo 2[Sepe]

livre \livʁ\ linô gâlï

  1. ...
    • La consommation de sel, dont le prix oscillait entre 15 livres 8 sols et 57 livres 10 sols le minot, était libre, l’acheteur devant seulement s’approvisionner au grenier dont dépendait sa paroisse. — (Bernard Briais, Contrebandiers du sel : La vie du faux saunier au temps de la gabelle, Paris : Éditions Aubier Montaigne, 1984, lêmbëtï 14)
    • Ces cireurs de chaussures gagnent bien leur vie car ils se font payer cinquante piastres ou même une livre et les clients sont parfois généreux. — (Gérard Viaud, Un métier du Caire devenu indispensable, progres.net.eg, 28 Nyenye 2021)
    • […] n’avait-il point remarqué une superbe truite qui se calait sous un rocher de la rive. Son coup d’œil l’avait soupesée : deux ou trois livres au moins, fameux morceau qu’il pourrait vendre facilement chez l’un ou l’autre de ses clients […] — (« L’Évasion de Kinkin » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Quand il marchait derrière une procession avec une livre de cierge dans la main, il y avait bien des mères qui le regardaient avec émotion. — (Marcel AyméLa jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, lêmbëtï 23)
    • Durant la disette de 1793, les autorités établirent à Libreville (ex-Charleville) six fours publics qui devaient cuire tous les deux jours 16 120 livres de pain pour les habitants, c’est-à-dire une ration d'une livre par jour et par tête. — (Michel Morineau, Pour une histoire économique vraie, Presses Universitaires du Septentrion, 1985, note 8, lêmbëtï 190)
    • Ce qui ne veut pas dire que le contenu nous livre pour ainsi dire la chose en soi, puisqu’il est spatio-temporalisé et catégorisé par le sujet transcendantal, et que donc la chose en soi reste indéchiffrable. — (Alain Boyer, Hors du temps, 2001, page 156, note de bas de page)

Lêpa tî pandôo [Sepe]

livre

  1. ...
    • Ce jeudi, il s’active dans sa minuscule cuisine de célibataire, à faire cuire un poisson-chat accompagné de purée de pommes de terre, pendant qu’elle se livre à l’inventaire de son butin. — (Lauren Beukes, Les lumineuses, 2013)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï