mage

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

mage \maʒ\ linô kôlï

  1. (Sêndâdünîa) ...
    • Il s'agit de la Perse primitive. Les textes, quoique confus, laissent pourtant distinguer trois âges, le patriarcal, celui où le prêtre apparaît, enfin l'âge où le magisme médo-caldéen se greffe sur la Perse. — Les mages ne furent pas proprement une caste, mais une tribu. Le magisme ne s'organise guère qu'après la conquête de Babylone. — (Jules MicheletBible de l'Humanité , Calmann-lévy, 1876, note en bas de, lêmbëtï 77)
  2. (Mbîrîmbîrî nî) wandarä
    • Sans remonter au Déluge, l'évaluation des récits bibliques à l’aune de la science ne date pas d'hier. Elle est même vieille comme Hérode. Mais l'« étoile » des Mages est sans doute l'évènement qui a le plus fait calculer les astronomes. — (Natalie Levisalles, « Divin ovni dans le ciel de Bethléem » na Libération (journal) du 24 décembre 1996)
  3. ...
    • Après une violente dispute avec son mari, elle consulte un mage qui lui prédit un sombre avenir.

Pasûndâ [Sepe]

mage \maʒ\ linô kôlï wala linô gâtï

  1. (Mbäkôro) ...
    • Finalement, voyant que tous estoient mors, getta le corps de Loup Garou tant qu'il peut contre la ville, et tomba comme une grenoille sus ventre en la place mage de ladicte ville, et en tombant du coup tua un chat bruslé, une chatte mouillée, une canne petiere, et un oyson bridé. — (RabelaisPantagruel)

Âlïndïpa[Sepe]

Yângâ tî Nörvêzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

mage \sêndagô ?\

  1. (Sêndâ-saterê) gbeyâ