malédiction

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

malédiction \ma.le.dik.sjɔ̃\ linô gâlï

    • Que toutes les malédictions dues aux traîtres descendent sur vos têtes coupables ! — (Walter ScottIvanhoé  , 1820)
    • « Malheureuse ! s’écrie-t-il, rien n’a pu t’arrêter, il a fallu que tu vinsses te prostituer à la face de tout Berlin ! Eh bien ! aussi à la face de tout Berlin je te maudis, et je demande au ciel qu’il te fasse mourir dans la honte et dans la misère ; je te maudis ! » répéta-t-il. Et bien qu’il ne fût pas le moindrement du monde comédien, jamais au théâtre malédiction paternelle n’avait produit un pareil effet. — (« Sara la danseuse » na Charles Rabou, Contes bruns  , 1832)
    • […] et sa mère, tout en cardant à gestes secs et comme rageurs un paquet de laine, poussait de temps à autre une virulente malédiction. — (« Joséphine est enceinte » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)
    • Il s’en fut tout droit, lesté de quelques billets et chargé de la malédiction paternelle, vers les cimes montmartroises […]. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette  , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 28)
    • Sa tactique fut de dépopulariser Barère, l'ancien feuillant. Il s'acharna sur le triumvirat auquel il était lié, l’accablant, chaque jour, des mêmes malédictions. — (Fernand Mitton, La Presse française  , vol.2 : sous la Révolution, le Consulat, l'Empire)
  1. mawa
    • Avignon, Carpentras, Cavaillon, regorgent, pour la malédiction des familles, de tripots où de grosses sommes sont à chaque instant risquées. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde  , 1931)
    • Une jeune activiste pacifique, Anne Briggs, explique que, « depuis cinquante ans, date de la découverte du premier gisement pétrolier, la malédiction est tombée sur cette région. En s’implantant dans cette zone, les compagnies ont déplacé des villages entiers. Puis, elles ont ravagé les cultures agricoles pour le tracé des pipelines. Et comme pour ajouter du malheur au malheur, la pollution par hydrocarbures asphyxie les mangroves où les poissons étaient autrefois nombreux ». — (Valérie Dupont, « Nigeria, la malédiction de l’or noir » na Le Figaro  , 13 Lengua 2007)