mars

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Représentation du mois de mars.

mars \maʁs\ linô kôlï

  1. Mbangö
    • Du sang va couler à Hildesheim, alors que de mémoire d'homme n'y ont coulé que la bière de mars et le vin d'octobre. — (Jean RayHarry Dickson, Le Vampire aux yeux rouges, 1932)
    • Fin février est très beau et le 2 mars nous quittons le cantonnement de Marquigny. — (Gustave Folcher et Rémy Cazals, Les carnets de guerre de Gustave Folcher, paysan languedocien, 1939-1945, François Maspéro, 1981, lêmbëtï 62)
    • Dès la fin novembre, les plantations de peupliers peuvent débuter, […]. À l’exception toutefois des stations où la nappe remonte près de la surface en hiver. Dans ces parcelles, mieux vaut attendre mars, voire avril. — (« Peupliers : comment réussir les nouvelles plantations. » na Vincent Thècle, La France agricole, n° 3361, 26 Nabändüru 2010)
    • «On sait que le mois de marsc’est le mois des tempêtes au Québec d’habitude (…) mais là pour les prochaines semaines on voit de la chaleur, de la douceur», a-t-il dit. — (Agence QMI, Un des printemps les plus doux des 12 dernières années, Le Journal de Québec, 2 Mbängü 2021)
    • L’équinoxe de printemps est en mars.
    • Pluie au premier mars, pluie au premier mai.
  2. (Pagao) birä
    • Le métier de mars
    • Les favoris de mars.
    • Champ de mars.
  3. (Mbäkôro, Sêmîngi) (Fängö-yäkä) ...
    • Les mars: On appelle ainsi les menus grains, parce qu’on les sème vers le mois de mars, & on comprend sous ce nom l’avoine, l’orge, la vesce, la dragée, […]; il y a des gens qui mettent à ce nombre certains légumes, comme les fèves, les lentilles, les lupins, &c. Les mars sont d'un grand usage pour la nourriture des bestiaux. — (« L’agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur. » - Rouen, 1787,)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï