mer

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

La mer.
Une mer de pétrole (sens 3)
Une mer de vignes (sens 4)
Armoiries avec une mer (sens héraldique)

mer \mɛʁ\ linô gâlï

  1. (Sêndâsêse, Gîgî) ngûhîngö
    • Le flux et le reflux de la mer.
    • Poisson, bain de mer.
    • Faire un voyage par mer, en mer.
    • Mer : a) Ensemble des eaux salées recouvrant la partie immergée de la planète terre. S’oppose à terre d). On dit aussi océan mondial. Les étendues d’eau fermées, même salées, situées à l’intérieur des terres (mer Caspienne, mer Morte, mer d’Aral) ne sont pas considérées malgré leur nom, comme faisant partie de la mer. Voir aussi HYDROSPHÈRE.
      b) Division géographique non majeure de l’océan mondial, caractérisée par ses limites continentales ou insulaires et éventuellement des particularités hydrologiques.
      — (« Mer » na Dictionnaire hydrographique (S-32) de l’Organisation hydrographique internationale (OHI), 2010 → dîko mbëtï)
  2. (Gbâmangbôkô) ...
    • Le temps se modère un peu ; la mer toujours affreuse; le navire se comporte toujours très-bien, la mâture ne bouge pas quoique le navire tangue beaucoup. — (« Les Feux flottants » na Magasin pittoresque, vol. 36, 1868, lêmbëtï 118)
    • Dès le 14 au matin, une effroyable tourmente du sud-ouest vint assaillir ces escadres, et, soulevant une mer monstrueuse, leur fit courir les plus grands périls. — (Frédéric Zurcher et Élie-PhilippeMargollé, Les Naufrages célèbres, chapitre 19, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, lêmbëtï 184)
    • Après avoir laissé derrière nous les Orcades, nous entrâmes en plein Atlantique, et la mer s’enfla prodigieusement. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, lêmbëtï 29)
    • Le Firecrest tanguait fortement contre une mer très dure, plongeant son étrave dans les lames. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Comment allait se passer notre amerrissage sur une mer aussi démontée ? — (Jean MermozMes vols, Flammarion, 1937, lêmbëtï 72)
    • Mer : […] c) État d’agitation de la surface de la mer au sens a) sous l’effet des vagues et de la houle. Voir état de la mer. — (« Mer » na Dictionnaire hydrographique (S-32) de l’Organisation hydrographique internationale (OHI), 2010 → dîko mbëtï)
  3. (Hön ndönî) ...
    • La rivière débordée couvrait la campagne, c’était une vraie mer.
    • Une mer de sang : Une grande quantité de sang répandu.
  4. (Hön ndönî) ...
    • Nous trouvons des places au milieu d'une mer de chapeaux dans le brouhaha étouffé des conversations. La mariée arrive avec le retard de circonstance, […]. — (Mark MillsEn attendant Doggo, traduit de l’anglais par Florence Hertz, éditions Belfond, 2016)
    • Ces terrains secs et pierreux, ces sols très légers portaient jadis une mer de vignes de Saint-Michel à Junay sur la rive gauche de l’Armançon, de Maison Rouge à Dannemoine sur la rive droite. — (Loïc Abric, Jean-François Delorme et Hélène Liebert, « En Tonnerrois » na Le Crémant de Bourgogne: Deux siècles d’effervescence, sous la direction de Jean-François Bazin, Editions Dunod, 2015, lêmbëtï 72)
  5. (Sendâvârä) ...
    • D’azur, aux trois colonnes d’argent à chapiteau corinthien surmontées de trois coquilles du même et mouvant d’une mer de sinople, qui est de la commune de Saint-Aubin-sur-Mer du Calvados → bâa illustration « armoiries avec une mer »

Âlïndïpa[Sepe]