montagne

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Ênnde[Sepe]

Pandôo [Sepe]

montagne \mon.ˈtaɲ.ɲe\

  1. kötä-hötö

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Le sommet enneigé d’une montagne : le Piz Bernina
Armoiries avec une montagne (sens héraldique)

montagne \mɔ̃.taɲ\ linô gâlï

  1. (Sêndâsêse) hôtô
    • La plupart des montagnes de Walachie sont garnies de bois composés de poiriers, de cerisiers, d'abricotiers et autres arbres fruitiers qui donnent aux forêts l'aspect d'immenses vergers. — (Edme Mentelle et Conrad Malte-BrunGéographie mathématique, physique & politique de toutes les parties du monde , volume 16, 1803, lêmbëtï 272)
    • Nous profitons de la clarté pour faire l’ascension d'une montagne de 400 mètres de hauteur qui domine Thorshavn. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla , Paris : E. Plon & Cie, 1883, lêmbëtï 35)
    • Mahomet, on le sait, commanda un jour à une montagne de venir au-devant de lui; la montagne, naturellement, ne bougea pas d'un pouce. Ce que voyant, le prophète musulman ne trouva rien de mieux que de se rendre jusqu'à elle. — (Rodolphe GirardMarie Calumet , Montréal, 1904, chapitre XII)
    • Mais nous sommes déjà dans les faubourgs. Les maisons s’espacent, se reculent, s’adossent à la rivière ou à la montagne. — (Jean GiraudouxRetour d'Alsace - Août 1914 , 1916)
    • Ce jour-là, précisément, Étienne Lecourt, par le sentier abrupt, hérissé de rochers et bordé de déclivités dangereuses, qui serpente au flanc de la montagne, avait grimpé jusqu’à Cornabeuf […]. — (Louis Pergaud, « La Disparition mystérieuse » na Les Rustiques, nouvelles villageoises , 1921)
    • Les montagnes s’élevant à des hauteurs majestueuses formaient une espèce de cirque, d’immense amphithéâtre naturel autour du bassin qu’ la rade […]. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Rainie adorait ces montagnes. […]. Elle pensait que la nature se devait d'être grandiose, une présence suffisamment majestueuse pour faire trembler dans leurs bottes les simples mortels. — (Lisa GardnerDisparue , traduit de l'américain par Cécile Deniard, Éditions Albin Michel, 2008, chapitre 10)
    • (Mato) La montagne a enfanté une souris, se dit lorsque de grands projets n’aboutissent à rien.
    • (Mato) Il ferait battre des montagnes, se dit de quelqu’un qui réussit à semer partout la discorde.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï