mosquée

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Une mosquée à cour.
Une mosquée et son minaret

mosquée \mɔs.ke\ linô gâlï

  1. (Nzapä, Gbätä) danzapä-arâbu
    • Celui qui, se trouvant à la Mecque, irait insulter aux cendres de Mahomet, renverser ses autels, et troubler toute une mosquée, se ferait empaler, à coup sûr, et ne serait peut-être pas canonisé. — (Denis DiderotPensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • Près du cimetière musulman, s’élève une mosquée à double dôme, nommée Cheik el Hammal, où l’on reconnaît le droit d’asile à tout homme, même chrétien ou païen, qui, en s’y réfugiant, y a allumé une bougie. — (Arnauld Michel d'AbbadieDouze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • Au milieu du terrain vague et aride qui touche d’un côté à la muraille grise de la ville et à la Porte de Lambèse, et de l’autre aux premières pentes de la montagne, la mosquée s’élevait solitaire... — (Isabelle EberhardtYasmina, 1902)
    • Je n'imagine pas que l'on puisse faire sauter la mosquée du Rocher, comme certains juifs radicaux le pensèrent après la guerre de 1973, pour reconstruire le Temple à sa place. — (Ghaleb Bencheikh & Philippe Haddad, L'islam et le judaïsme en dialogue: Salam Shalom, Éditions de l'Atelier, 2002, lêmbëtï 86)
    • Comme saisissant souvenir des Croisades, il garde encore une mosquée en ruine que Pierre d'Anglure, Comte de Bourlémont et Sire de Buzancy, avait bâtie à son retour de Palestine; fidèle accomplissement d'une étrange promesse exigée par le Sultan dont il était prisonnier. — (Vicomte Ulric-Guelfe de Civry, Un engagement de cavalerie, le combat de Buzancy, 27 Août 1870, Londres : Arliss Andrews, 1878)

Âlïndïpa[Sepe]