nuit

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Le Château de Prague et le pont Charles pendant la nuit.

nuit \nɥi\ linô gâlï

    • Nous avions mis trois jours à l’œuvre, Varsovie n’eut besoin que d’une nuit, de la nuit du 29 novembre 1830! — (François-Vincent RaspailDe la Pologne — Les deux insurrections, 1839)
    • La nuit n’était pas brouillardeuse, mais terne, humide sans pluie, froide sans frimas, une vraie nuit française de janvier. — (Ivan Tourgueniev, « L’Exécution de Troppmann » na avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Le baromètre a baissé terriblement pendant la nuit et la matinée. Je m’attends à du gros temps. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  1. (Könöngö) bïngo,bûkülûbü
    • […] dans la nuit, les pauvres arbres, sous l’effort du vent plus colère, gémissent et craquent. — (Octave MirbeauLettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • […] je vis tragiquement émerger de la nuit une étonnante masure en ruines à un étage, aux persiennes vermoulues et closes. — (Francis CarcoMessieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Je monte sur le pont et aperçois dans la nuit très noire les nombreuses lumières d’un vapeur qui s’éloigne. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Noire, très large, plus haute encore, la cheminée nous protège de sa hotte ; sur le rebord, entre deux boîtes de plantes médicinales, se dresse la lampe, qu’on n’allumera qu’à la nuit pleine. — (Marcel ArlandTerre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 18)
    • D’une lucarne, dans le haut du mur, je voyais la nuit s’éclaircir. J’entendis un coq chanter […] — (Henri AllegLa Question, 1957)
    • Il entra dans la grotte et se trouva alors dans une nuit profonde.
  2. ...
    • La nuit éternelle.

Pasûndâ [Sepe]

nuit \nɥi\ linô gâlï

  1. #0F056B ...
    • Bleu nuit.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï