paix

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

paix \pɛ\ linô gâlï

  1. ...
    • Les savants s’occupèrent de tout dans une paix profonde, depuis la végétation anormale d'un ognon de jacinthe jusqu'aux courants électriques. — (Louise MichelLa Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, lêmbëtï 172)
  2. ...
    • Nous parlons sans ménagement de cette paix qui fut jusque-là la seule dangereuse, des deux ou trois camarades communs qu’elle a fait périr. — (Jean GiraudouxRetour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Á l’abri du monopole et de la paix qui en résultait, les Groenlandais se multiplièrent et aujourd’hui, deux cents ans après l’arrivée de Hans Egede, ils sont au nombre de 15.000. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland, 1928)
    • Ce conflit dynastique dégénérerait en guerre européenne. C’est pourquoi Dubois se pose en apôtre de la paix. — (Évelyne Lever, « La diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois » na Marianne (magazine) n° 765, 17 Kakauka 2011)
  3. sîrîrî
    • Seulement la paix ne se faisait jamais ; une guerre finie, on en commençait une autre. Il nous manquait toujours quelque chose, soit du côté de la Russie, soit du côté de l’Espagne ou ailleurs ; — l’Empereur n’était jamais content. — (Erckmann-ChatrianHistoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Le monde entier prenait part aux hostilités, sans pouvoir envisager la possibilité d’une paix prochaine, sans même l’espoir de recouvrer jamais la paix. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs, 1921)
  4. ...
  5. (Zäzämä) kïrïngö-söngö
  6. (Könöngö) ...
    • Mais, cependant, si notre intelligence peut être en paix, notre curiosité n’est pas pour cela satisfaite. — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Paris: Gallimard,1929, lêmbëtï 138)

Ngëmä [Sepe]

paix! \pɛ\

  1. ...
    • Paix, messieurs!
    • Allons, paix !

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï