pantalon

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : pantalón

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Pantalon en jean

pantalon \pɑ̃.ta.lɔ̃\ linô kôlï

  1. (Bongö) patalöon,pandalö
    • Leur costume consistait en une grossière vareuse de laine noire […], un chapeau à vastes bords, un pantalon à liseré rouge et un morceau de cuir replié en manière de chaussure. — (Jules VerneVoyage au centre de la Terre,)
    • Quand elle achetait soit des corsets, soit des peignoirs, soit des pantalons, elle voulait toujours que ce fût moi qui passasse avec elle dans la chambre au fond et qui les lui essayasse. — (Le Roman de Violette: œuvre posthume d’une célébrité masquée, 1870, page 66,)
    • Elle met son corset, ses jarretelles, son pantalon, son jupon. — (Henri BarbusseL’Enfer, 1925)
    • Vêtu d’un chandail humide et porteur d’une casquette spongieuse, déformée, d’un pantalon trop court et de godillots à clous, le gars tétait un authentique brûle-gueule de terre-neuva. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Ils dégraffèrent mon pantalon, baissèrent mon slip et m’accrochèrent les électrodes de chaque côté de l’aine. — (Henri AllegLa Question, 1957)
    • Non seulement, il ne porte que des sabots ou des espadrilles de toile, comme un contrebandier, mais aussi un éternel pantalon avachi, tout rapetassé au fond et aux genoux, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Pantalon à pieds, pantalon qui a des pieds comme en ont les bas.
  2. (Mbäkôro) ...
    • Et, comme Julius allait entrer, elle s’élança d’abord dans la pièce, vers un pantalon de femme, indiscrètement étalé sur une chaise, que ne parvenant pas à dissimuler, elle s’efforça du moins de réduire. — (André GideLes Caves du Vatican, 1914)
    • L’intérieur, en bois plus clair, « faisait ressortir » les piles de pantalons bordés de dentelles « larges comme la main », les jupons de dessous, les camisoles à festons empesés, les gentils cache-corset, l’orgueil de Joséfa « qui avait la passion du linge ». — (François MauriacLe Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 79)
  3. (Zäzämä, Tî kûne) ...
    • C’est un véritable pantalon.
    • – Je t’aide de mon mieux, mon amie, reprit Anthime, d’une voix séraphique ; je t’ai maintes fois proposé, puisque je suis ingambe à présent, d’aller au marché ou de faire le ménage à ta place.
      – Ce n’est point là affaire aux pantalons.
      — (André GideLes Caves du Vatican, 1914)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï