parole

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

parole \pa.ʁɔl\ linô gâlï

  1. tënë
    • S’il faut une grande intelligence pour créer un mot, quel âge a donc la parole humaine ? — (Philippe SollersÉloge de l’infini, Gallimard, page 368)
    • Ces divers travaux mettant en rapport des linguistes, des phonéticiens et des informaticiens a permis la synthétisation de la parole qui conduit des machines à « dialoguer » entres elles sans intervention humaine. — (Béatrice Pothier, Contribution de la linguistique à l’enseignement du français , PUQ, 2011, lêmbëtï 13)
    1. ...
      • Je percevais au tremblement de leur voix, au miel de leurs paroles, cette terrible servitude qui les liait à ce qu’on nomme l’amour, d’un mot trop doux parce qu’on ne veut pas lui donner son véritable visage de bestialité et d’animalité. — (Jean RogissartHurtebise aux griottes , L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, âlêmbëtï 32)
      • Il a la parole rude, brève, lente, nette, embarrassée, difficile.
    2. ...
      • Parole bien articulée, mal articulée.
      • Paroles distinctes, entrecoupées de soupirs, de sanglots.
    3. ...
      • Acte de justice –
        Suite au délit de violence
        psychologique et émotionnelle
        en parole,
        vous allez verser
        un dédommagement
        à votre

        assistant personnel virtuel.
        — (Cornéliu Tocan, Chutes microscopiques. 50 micronouvelles illustrées , Créatique, Québec, 2020, âlêmbëtï 15-16)
      • Il a le don de la parole.
      • Il possède le talent de la parole.
      • L’art de la parole a été très cultivé chez les anciens.
      • Le charme, l’autorité, le pouvoir, la puissance de la parole.
  2. ...
    • Marguerite était visiblement au supplice ; elle eût voulu arrêter chaque parole sur les lèvres du Béarnais ; mais Henri continua avec son apparente bonhomie : […]. — (Alexandre DumasLa Reine Margot , 1886, volume I, chapitre 2)
    • Bernstein […] adresse à la socialdémocratie ces paroles de Schiller : « Qu’elle ose donc paraître ce qu’elle est ». — (Georges SorelRéflexions sur la violence , 1908, note de bas de, lêmbëtï 64)
    • Toute manipulation, sans gestes superflus, sans paroles inutiles, était faite par des hommes et des femmes peu nombreux, économes de leurs efforts …. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde , 1931)
    1. ...
      • Longpont nous force d’ajouter foi aux paroles de Guillaume de Nangis et à celles de tous les chroniqueurs qui ont parlé de l’incendie de 1131. Dans les deux cas c’est le caractère de l’architecture qui détermine notre conviction, […]. — (Ludovic VitetÉtudes sur les beaux-arts: essais d’archéologie et fragments littéraires , vol. 2, p. 253, 1846)
      • L'homme emporté et furieux ne connaît personne, il se connaît à peine lui-même. Il n'est capable de rien entendre; la colère lui fait prononcer une multitude de paroles vagues, dont il perd jusqu'au souvenir; […]. — (« Œuvres oratoires de Jacques-Denis Cochin, curé de Saint-Jacques du Haut-Pas » na Abbé MigneCollection intégrale et universelle des orateurs chrétiens , Paris, chez J.-P. Migne, 1866, tome 98 (vol. 31 de la 2e série), lêmbëtï 587)
  3. ...
    • Il faudrait écrire cette parole mémorable en lettres d’or.
    • Il a dit une parole pleine de justesse, pleine de bon sens, une parole choquante, imprudente, absurde.
  4. (Ôko) (Nzapä) ...
    • Au cœur de l’islam, la bataille fit rage quelque temps entre ceux qu’attirait le rationalisme grec d’un côté et, de l’autre, ceux qui mettaient l’accent sur la prééminence de la Parole révélée de Dieu comme seule explication des phénomènes humains et naturels. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État , 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  5. ...
    • La parole doit répondre exactement à la pensée.
    • Ce discours renferme plus de paroles que d’idées.
    • La force du sens se perd dans la trop grande abondance des paroles.
  6. (Mozoko) (Sêmîngi) ...
    • Il ne savait aucune des paroles du grand choral de Luther, mais il ouvrait toute grande sa bouche et émettait des sons vastes, graves et partiellement harmonieux… — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 263)
    • La musique exprime les sentiments, mais elle serait bien empêchée de les définir, et, sans le commentaire des paroles, absent de la musique instrumentale, l’auditeur reste toujours dans un certain vague quant à la nature et à l’objet du sentiment dont s’est inspiré le musicien. — (Pierre LasserrePhilosophie de Goût musical , Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, lêmbëtï 50)
    • Les ivrognes, maintenant accoudés au comptoir, braillaient une chanson dont ils n’avaient retenu que quelques paroles. — (Francis CarcoL’Homme de minuit , 1938)
  7. (Mbäkôro) ...
    • Se prendre de paroles. — Ils ont eu des paroles ensemble.
  8. ...
    • À la bonne heure ! s’écria Coconnas, et voilà qui est parler ; vous avez raison, Monsieur, la parole d’un gentilhomme vaut de l’or, […]. — (Alexandre DumasLa Reine Margot , 1886, volume I, chapitre VII)
    • Parole sacrée, inviolable, solennelle. — Donner sa parole d’honneur.
    1. (Sêmîngi) ...
      • Je veux avoir de l’argent, je ne me contente pas de paroles.
      • Pense-t-il m’amuser de paroles, avec des paroles, me payer de paroles ?
      • Des paroles vagues, des paroles vaines, des paroles en l’air.
      • Du reste, tout cela, ce ne sont que des paroles, des paroles… Il faut agir. — (Fiodor Dostoïevski, traduction de Ely Halpérine-KaminskyLe Joueur)
  9. ...
    • Parole d’accommodement.
    • Parole de paix.

Ngëmä [Sepe]

parole! \pa.ʁɔl\

  1. → bâa ma parole d’honneur
    • Mais on n'a pas tiré, nous ! On n'avait même pas nos flingues, […]. Parole. On a même cru qu'ils nous canardaient, les vaches, on s'est barrés quand on a entendu tirer... — (Marie Balka, La rançon du silence , Éditions Gallimard, 1975, lêmbëtï 173)
    • Al Capin’s méritait son nom. Essayer de me vendre, à ce prix, un pin’s de chat ! Parole, en me prenant pour un pigeon, il tombait mal, cet escroc. — (Jean-Loup Craipeau, Pin's panique , Éditions Casterman, 1991, chap. 1)
    • Parole, on avait envie de pleurer. — (Georges PerecQuel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ? , Denoël, 2000, collection Folio, lêmbëtï 106)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï