parole

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

parole \pa.ʁɔl\ linô gâlï

  1. tënë
    • S’il faut une grande intelligence pour créer un mot, quel âge a donc la parole humaine ? — (Philippe SollersÉloge de l’infini, Gallimard, page 368)
    • Ces divers travaux mettant en rapport des linguistes, des phonéticiens et des informaticiens a permis la synthétisation de la parole qui conduit des machines à « dialoguer » entres elles sans intervention humaine. — (Béatrice Pothier, Contribution de la linguistique à l’enseignement du français , PUQ, 2011, lêmbëtï 13)
      • Je percevais au tremblement de leur voix, au miel de leurs paroles, cette terrible servitude qui les liait à ce qu’on nomme l’amour, d’un mot trop doux parce qu’on ne veut pas lui donner son véritable visage de bestialité et d’animalité. — (Jean RogissartHurtebise aux griottes , L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, âlêmbëtï 32)
      • Il a la parole rude, brève, lente, nette, embarrassée, difficile.
      • Parole bien articulée, mal articulée.
      • Paroles distinctes, entrecoupées de soupirs, de sanglots.
      • Acte de justice –
        Suite au délit de violence
        psychologique et émotionnelle
        en parole,
        vous allez verser
        un dédommagement
        à votre

        assistant personnel virtuel.
        — (Cornéliu Tocan, Chutes microscopiques. 50 micronouvelles illustrées , Créatique, Québec, 2020, âlêmbëtï 15-16)
      • Il a le don de la parole.
      • Il possède le talent de la parole.
      • L’art de la parole a été très cultivé chez les anciens.
      • Le charme, l’autorité, le pouvoir, la puissance de la parole.
      • Longpont nous force d’ajouter foi aux paroles de Guillaume de Nangis et à celles de tous les chroniqueurs qui ont parlé de l’incendie de 1131. Dans les deux cas c’est le caractère de l’architecture qui détermine notre conviction, […]. — (Ludovic VitetÉtudes sur les beaux-arts: essais d’archéologie et fragments littéraires , vol. 2, p. 253, 1846)
      • L'homme emporté et furieux ne connaît personne, il se connaît à peine lui-même. Il n'est capable de rien entendre; la colère lui fait prononcer une multitude de paroles vagues, dont il perd jusqu'au souvenir; […]. — (« Œuvres oratoires de Jacques-Denis Cochin, curé de Saint-Jacques du Haut-Pas » na Abbé MigneCollection intégrale et universelle des orateurs chrétiens , Paris, chez J.-P. Migne, 1866, tome 98 (vol. 31 de la 2e série), lêmbëtï 587)
      • Je veux avoir de l’argent, je ne me contente pas de paroles.
      • Pense-t-il m’amuser de paroles, avec des paroles, me payer de paroles ?
      • Des paroles vagues, des paroles vaines, des paroles en l’air.
      • Du reste, tout cela, ce ne sont que des paroles, des paroles… Il faut agir. — (Fiodor Dostoïevski, traduction de Ely Halpérine-KaminskyLe Joueur)

Ngëmä [Sepe]

parole! \pa.ʁɔl\

  1. → bâa ma parole d’honneur
    • Mais on n'a pas tiré, nous ! On n'avait même pas nos flingues, […]. Parole. On a même cru qu'ils nous canardaient, les vaches, on s'est barrés quand on a entendu tirer... — (Marie Balka, La rançon du silence , Éditions Gallimard, 1975, lêmbëtï 173)
    • Al Capin’s méritait son nom. Essayer de me vendre, à ce prix, un pin’s de chat ! Parole, en me prenant pour un pigeon, il tombait mal, cet escroc. — (Jean-Loup Craipeau, Pin's panique , Éditions Casterman, 1991, chap. 1)
    • Parole, on avait envie de pleurer. — (Georges PerecQuel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ? , Denoël, 2000, collection Folio, lêmbëtï 106)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï