perle

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Collier de perles.

perle \pɛʁl\ linô gâlï

  1. kîzi, lenge
    • Ça ne court pas les fêtes, des broquilles comme les vôtres, et ça se reconnaît. Si ce n'est pas dégoûtant pour une gonzesse de porter des perles comme ça, il y a de quoi nourrir une famille pendant des années ! — (Jean LorrainLe crime des riches, Baudinière, 1905, lêmbëtï 288)
    • Je m’apprête, pour descendre à table. J’endosse un gilet de fantaisie, un vêtement sombre. Je pique une perle à ma cravate. — (Henri BarbusseL’Enfer, 1925)
    • Il […] reparut bientôt tenant une huître à la main. L'ouverture ne produisit pas la perle désirée, ce qui n'était pas pour surprendre, car la proportion des huîtres contenant des « poe » ou perles, est de une sur plusieurs milliers. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Elle […] riait des plaisanteries qu'un ivrogne adressait à une très vieille et très innocente prostituée dont la décrépitude s'adornait de perles, d'opales, de brillants, de saphirs, d'émeraudes et de rubis faux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  2. (Zäzämä) ...
    • Ses dents sont de véritables perles.
  3. (Zäzämä) ...
    • Une perle de rosée.
    1. (Könöngö) ...
      • Enfiler des perles.
      • Une couronne mortuaire en perles.
    2. (Sêndâkodë-da) ...
  4. ...
    • Il était de notoriété publique, en effet, à Velrans et aux environs, que le sieur Cacaine n’était pas la perle des locataires ni le modèle des camarades. — (« Un petit logement » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • C’est la perle des hommes, des femmes, c’est un homme, une femme des plus estimables, des plus aimables.
    • Cette femme de chambre est une perle, elle est parfaite.
    • Dix fois par jour, il se disait in petto :
      « Quelle trouvaille ! Quelle perle que ce garçon ! »
      — (Jules VerneLes Cinq Cents Millions de la Bégum, Hetzel, 1879, chapitre VIII)
  5. ...
    • C’est une perle de la bêtise humaine.
  6. ...
    • Il a laissé échapper quelques perles dans son discours.
    • Chaque année les profs récoltent les meilleures perles du bac. La meilleure dont je me souvienne, c’est un élève qui m’explique que « Les vaisseaux sortent du port », ça veut dire que le porc saigne !
  7. (Sêndâsa) ...
  8. (Ngbêne) ...
  9. ...
    • Et comme il est bien réchauffé, et que son sucre commence à faire la perle aux bords du plat, il se met à déjeuner sur un coin de son bureau. — (« Un teneur de livres » na Alphonse DaudetContes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, lêmbëtï 158)
    • La préparation des confitures nous réjouissait. C'était un rite immuable. Notre mère se servait d°un grand chaudron en cuivre rouge et d’une écumoire à trous pour clarifier le jus et surveiller sa consistance. Elle mettait au fur et à mesure l'écume dans une assiette et laissait cuire jusqu'à la perle. — (Édouard BledMes écoles, Robert Laffont, 1977, lêmbëtï 162)
  10. ...

Pasûndâ [Sepe]

perle \pɛʁl\ linô gâlï

  1. #C7D0CC, #CECECE ...

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï