permission

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

permission \pɛʁ.mi.sjɔ̃\ linô gâlï

  1. zïängö lêgë
    • Wamba, s’écria le chevalier noir, ceci dépasse la permission. Garde-toi d’abuser de ma patience. — (Walter ScottIvanhoé , 1820)
    • Le trafic des indulgences, qui devenait toujours plus intolérable, ne causa pas moins de préjudice à la cour romaine. Les pontifes français […] dispensèrent, à un prix excessif, toutes sortes de permissions scandaleuses. — (Émile Guers, Histoire abrégée de l’Église de Jésus-Christ , 1850, lêmbëtï 320)
    • Défenses sont faites à tous cantiniers de recevoir et de garder dans leur maison aucune guildive, sans la permission du juge de police. — (Recueil des lois de l’Île Maurice et de ses dépendances, annoté par John Rouillard , 1866, volume 1, lêmbëtï 204)
    • Deux marchands qui se rendent au camp nous demandent la permission de voyager avec nous pour plus de sécurité. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 52)
    • Qu’on y ajoute une liberté extrême laissée aux enfants qui sortent sans solliciter la permission, se déplacent dans la classe à leur gré […] — (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
  2. ...
    • Ces soldats sont en permission, s’en vont en permission, reviennent de permission. - Permission de minuit.
    • Il me semblait d’une essence supérieure. Il se mouvait dans les sphères pensantes où le commandant signait les permissions. Il participait aux secrets du pouvoir. — (Paul GuthLe mariage du Naïf , 1957, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 178)

Âlïndïpa[Sepe]