pigeon

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

pigeon \ˈpɪdʒ.ən\

  1. (Ndeke) libebe, kêtê libebe

Âlïndïpa[Sepe]

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Un pigeon biset (Columba livia) (2)

pigeon \pi.ʒɔ̃\ linô kôlï

  1. (Ndeke) libebe
    • Comment faire imaginer, par exemple, une ville sans pigeons ? — (La Tête en friche)
    • Tout autour de la jeune femme, les pigeons voletaient, roucoulaient. Les mâles, empressés, la gorge gonflée, saluaient jusqu’à terre les femelles. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira » na "Trois contes de l'Amour et de la Mort" , 1940)
    • La Coccinelle était couverte de crottes de pigeons. — (Éric Neuhoff, La Petite Française , Albin Michel, 1997, lêmbëtï 57)
    • La dépigeonnisation, c'est moins sévère que la dératisation. Ce qui est gênant avec les pigeons, c'est tout ce guano frais qu'ils posent sur les bancs. — (Pierre Lagorce, Élie, mon nom secret : et autres pièces , éd. L'Harmattan, 2015, lêmbëtï 13)
    • Elles mangent des sandwichs, des wraps et des chips, rient avec leurs collègues et amis, qui sont parfois au bout du fil. Et visiblement désopilants. Des écureuils et des pigeons attendent qu'on leur donne les restes. — (Justin Cartwright, Au paradis par la voie des eaux , traduit de l'anglais par France Camus-Pichon, Éditions Jacqueline Chambon (Actes Sud), 2017, chap. 8)
  2. (Ndeke) ... → bâa columbidés
  3. (Zäzämä) ...
    • Je soupçonne Max et la Rabouilleuse d’avoir formé le plan de chipper les cinquante mille francs de rente sur le Grand-Livre, et de s’en aller se marier je ne sais où, après avoir tiré cette aile à leur pigeon. — (Honoré de BalzacLa Rabouilleuse , Furne, Paris,1843)
    • Il sait que tel convoi arrive à telle heure, de telle ou telle ville et, à la tête du type qui sort, il voit si le pigeon est bon à plumer ou non. — (Francis CarcoMessieurs les vrais de vrai , 1927)
    • Al Capin’s méritait son nom. Essayer de me vendre, à ce prix, un pin’s de chat ! Parole, en me prenant pour un pigeon, il tombait mal, cet escroc. — (Jean-Loup Craipeau, Pin's panique , Editions Casterman, 1991, chap. 1)
  4. (Gïngö-nyama) ...
  5. (Sendâvârä) ...
    • Taillé : au 1) d’or à l’arbre arraché au naturel, au 2) de gueules au pigeon contourné d’or perché sur une branche de sable ; à la barre de sinople brochant sur la partition, qui est de Folembray de l’Aisne → bâa illustration « armoiries avec un pigeon »
  6. (Mbumbuse) ...
    • Il y a trois grandeurs de pigeons, mais tous sont terminés par un manchon cylindrique de même calibre qui permet de les lancer indistinctement avec le canon de 58. — (François DécheletteL'argot des poilus : dictionnaire humoristique et philologique , Les Editions de Paris, 2004, âlêmbëtï 158-159)

Âkpalêtôngbi[Sepe]

Âlïndïpa[Sepe]