Aller au contenu

pitié

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

pitié \pi.tje\ linô gâlï

  1. mawa
    • Oscar Wilde n'inspire plus de colère, même aux sectaires de la vertu. Tous n'ont plus, pour lui et pour son martyre, que de la pitié douloureuse. — (Octave MirbeauLa Mort de Balzac , 1907)
    • Je contemple avec pitié le carton coloré qui emballait les yaourts aux fruits. Absurde, cette pitié. Ou peut-être pas. Elle répond par l'absurde à l'absurde de l'existence du carton coloré emballant les yaourts aux fruits.— (Roger-Pol DroitDernières nouvelles des choses. Paris, Odile Jacob, 2003, page 163 )
    • Mais qu'en est-il de la pitié? demande Isabella. Un bon juge doit en montrer un peu, n'est-ce pas? Angelo croit qu'il en montre en étant juste, car alors il a pitié des victimes. — (Mustafa Fahmi, La promesse de Juliette , éditions La Peuplade, Saguenay (Québec), 2021, lêmbëtï 133)
  2. (Tôngbi) mbeto
    • La grande pitié qu’il y avait au royaume de France.
    • La grande pitié de nos églises de campagne.

Âlïndïpa[Sepe]