pomme de terre

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Penzelö tî pandôo [Sepe]

Un tas de pommes de terre. (1)
Plant de pommes de terre. (2)
Fleurs de la pomme de terre. (2)

pomme de terre \pɔm də tɛʁ\ linô gâlï

  1. (Bangë) pömëtêre; Âmângbi tî pöpöködörö: Solanum tuberosum (Solanaceae)
    • Et quel festin ! De l’oie rôtie, des pommes de terre bouillies, du pain, du fromage ! — (Émile ZolaLa débâcle)
    • Faites cuire des pommes de terre à l’eau salée, ôtez la pelure, coupez les en tranches. — (Marcel Butler, La bonne cuisine pour tous, ou L’art de bien vivre à bon marché  , 1885)
    • […], et en ne vivant que de pain et de pommes de terre, il avaient pu, tout juste, payer les intérêts et les frais de renouvellement. — (Émile-Ambroise ThirionLa Politique au village  , p. 325, Fischbacher, 1896)
    • Les pommes de terre cuites sous la cendre étaient doublement bonnes, parce qu’elles garnissaient rapidement l’estomac et assommaient la faim, et puis parce que ces pommes de terre sont, comme nourriture, ce qu’il y a de meilleur marché. — (Charles-Louis PhilippeDans la petite ville  , 1910, réédition Plein Chant, lêmbëtï 103)
    • Avec leurs pommes de terre, leurs châtaignes et leur seigle, les paysans du Ségala engraissent de nombreux troupeaux de porcs dont ils tirent beaucoup d'argent. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde  , 1931)
    • Arsène André avait commencé de laver quelques pommes de terres qu’il cuirait sans les peler — à la baïenne — à l’étouffée. — (Jean RogissartPassantes d’Octobre  , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
    • […] en cuisine, un de leurs camarades cuit des pommes de terre et réchauffe des kippers, ces harengs ouverts par le dos salés et fumés. — (Jacky Durand, « La nuit où le hareng sort » na Libération (journal) du 29 novembre 2010  , pages 30-31)
  2. (Fängö-yäkä) (Könöngö) ...
    • Nous sommes redevables à la lutte contre le Doryphore par les insecticides d’avoir pu maintenir la production de la pomme de terre dans une très grande partie de notre territoire, en dépit de l'invasion doryphorique. — (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say  , Paris : libr. E. Le François, 1939, lêmbëtï 1)
    • La pomme de terre est une plante annuelle à racine vivace. — (Albert Seigneurie, Dictionnaire encyclopédique de l’épicerie et des industries annexes)
    • La pomme de terre est cultivée pour ses tubercules, riches en amidon. Ceux-ci sont consommés de différentes manières et subissent parfois des transformations artisanales (par exemple chuno ou moralla dans les Andes) ou industrielles. On en tire de l’amidon, de la fécule, de l’alcool. Différents sous-produits peuvent être utilisés : pulpe, peau… — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome  , 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères, lêmbëtï 854)
    • La pomme de terre commune est une plante herbacée vivace qui mesure entre 0,5 et 1 mètre de haut et présente de jolies petites fleurs. — (Derek B. Munro, Ernest Small, Les légumes du Canada  , 1998)
  3. (Kanadäa) ...

Âlïndïpa[Sepe]