pourrir

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

pourrir \pu.ʁiʁ\

  1. fün
    • Les fruits pourrissent quand on les garde trop longtemps.
    • Il y a eu tant de pluies que le raisin pourrissait sur le cep au lieu de mûrir.
    • Le bois de chêne ne pourrit pas dans l’eau aussi rapidement que les autres bois.
    • Quelle fin pour notre histoire. Toi, pourrissant dans ce tombeau, lardé de coups de dague de mes barons et moi, tout nu, comme un imbécile, dans les courants d'air, attendant que ces brutes viennent me taper dessus. — (Jean AnouilhBecket , Éditions de la Table Ronde, 1959, lêmbëtï 7)
  2. (Mbumbuse, Zäzämä) ...
    • Et ce ne fut pas une lente décadence qui surprit le monde européanisé ; les civilisations antiques pourrirent et s’effritèrent ; la civilisation européanisée sauta d’un coup, pour ainsi dire. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 392)
    • Il pourrissait dans l’ordure, dans la misère.
    • Pourrir dans le vice : persévérer dans ses habitudes vicieuses, s’y enfoncer de plus en plus.
    • Il ne pourrira pas dans cet emploi : il ne gardera pas longtemps cet emploi.
    • Une fois en prison, il y pourrira : il n’en sortira jamais.
  3. (Tî kamënë) ...
    • J’ai pourri en cellule pendant des années. (cf. moisir).
  4. ...
  5. ...
  6. ...
  7. (Tî kamënë) ...
    • Il me pourrit la vie.
    • C’est un membre pourri : se dit d’une personne dangereuse pour la société, ou qui déshonore le groupe dont elle fait partie.
  8. ...
    • Un homme pourri d’ulcères, de chancres, etc. : un homme rongé d’ulcères, de chancres, etc.
    • Il est complètement pourri : il est beaucoup trop corrompu pour pouvoir changer.
    • (Zäzämä) et Modèle:familier C’est une planche pourrie : se dit d’une personne sur laquelle on ne peut pas compter.
  9. (Tî kamënë) ...
  10. (Mbumbuse) ...
    • Son père le pourrit de cadeaux.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï