prime

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

prime \pʁim\ linô kôlï wala linô gâtï

  1. ...
    • […], mais ce lui était plaisir que de ne point manquer la sortie de l’étable fumante, dans la prime fraîcheur du matin. — (Alphonse de ChâteaubriantMonsieur des Lourdines  , chap.1, 1910)
    • Les rives de la Seine le voient, dès la prime aube, indien maussade, pagayant comme Cerf Agile. — (Léon DaudetSouvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux  , Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 259)
    • Seuls les professionnels ont tout loisir, du prime matin au soir tombant, d'inspecter cinq mille, voire dix mille crins. — (Jean RogissartPassantes d’Octobre  , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
  2. (Kebëek) ...
    • Il est ben prime, à matin ! On n’est pas capable de lui parler sans qu’il se fâche !
  3. (Akadïi) ...
    • Puis elle apparut. Une femme sans âge. Le visage un peu ridé, mais la colonne droite et l’œil prime. Entendez prime dans son sens le plus ancien, vif et aiguisé. — (Antonine MailletClin d’œil au Temps qui passe  , Leméac, 2019, lêmbëtï 64)

Pandôo 1 [Sepe]

prime \pʁim\ linô gâlï

  1. ...
    • […] ; je remplis mes devoirs de chapelain loyalement et sincèrement : deux messes par jour, une le matin, l’autre le soir, primes, complies, vêpres avec Credo et Pater. — (Walter ScottIvanhoé  , 1820)
    • Les charrettes et les chars étaient là dès potron-minet, voire dès la veille, car le marché était clappé dès prime ; il durait jusqu'à midi. — (Alain Derville, Saint-Omer: des origines au début du XIVe siècle  , page 189, Presses Univ. Septentrion, 1995)
  2. ...
    • Placez vous en garde de prime.
  3. ...

Pandôo 2[Sepe]

prime \pʁim\ linô kôlï

  1. ...
    • A prime (A′) et A seconde (A″).

Pandôo 3[Sepe]

prime \pʁim\ linô gâlï

  1. ...
  2. matabïsi
  3. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Il leur reste une dernière ressource: celle de la chasse à l'homme. Au début de la campagne, paraît-il, le gouvernement payait une prime de 8 douros (40 francs) par prisonnier et de 4 douros par tête de rebelle coupée. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue  , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 96)
  4. ...
    • Sur les pièce en or, la prime peut être négative ou positive.

Pandôo 4[Sepe]

prime \pʁim\ linô gâlï

  1. (Ngbêne) ...
    • PRIME en termes de Joaillier, se dit Des pierres demi-transparentes et légèrement colorées, qui sont de la nature du caillou ou du cristal, et qui ressemblent plus ou moins aux différentes pierres précieuses. Prime d'émeraude. Prime d'améthyste. Prime de topaze. Prime de rubis. — (Jean-François Féraud, Dictionnaire critique de la langue française  , Marseille 1787)
    • Rosenrother-Quartz des Allemands, rubis de Bohême, ou prime de rubis des lapidaires. — (P. Brard, Traite des pierres précieuses  , éditions Schoell, Paris 1808)

Pandôo 5[Sepe]

prime \pʁim\ linô gâlï

  1. (Mbäkôro) ...
    • On met sous la pointe de la forme un seau ou un baquet, dans lequel il y a de l’eau, pour recevoir le peu de syrop qui coule, et pour y tremper la prime, afin qu’elle entre plus aisément dans la tête du pain [de sucre]. — (Duhamel Du Monceau, Art de rafiner le sucre  , 1764)

Âlïndïpa[Sepe]