privation

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

privation \pʁi.va.sjɔ̃\ linô gâlï

  1. gbänzïngö
    • La privation de la vue, de l’ouïe.
    • C’est un homme qui est dans la privation de toutes choses.
    • On châtia cette ville par la privation de ses privilèges.
    • La privation des droits civils.
  2. (Sêmîngi) ...
    • Il l'avait saisie avec une sorte de frénésie, doué de l’appétit brutal de l'homme qui a dû accumuler trop de privations. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 89)
    • Ce n'était pas tous les jours que le butin se composait de plusieurs centaines de chrétiennes toutes plus vierges les unes que les autres. De tels moments effaçaient les souvenirs de longs mois de guerre, de privations et de souffrances... — (Bernard LuganLe Banquet des Soudards , Paris, La Nouvelle Librairie, 2020, lêmbëtï 88).
  3. ...
    • Privation volontaire.
    • S’exercer, s’habituer aux privations.
    • S’imposer des privations.
    • À force de privations, il a amassé un petit pécule.

Âlïndïpa[Sepe]