promettre

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

promettre \pʁɔ.mɛtʁ\

  1. mû yângâ, mû zëndo
    • Celui-ci promettait naturellement à ses électeurs, comme don de joyeux avènement, la séparation de l’Église et de l’État, l'instruction laïque et la suppression du budget des cultes. — (Paul-Gabriel d’HaussonvilleL’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, lêmbëtï 161)
    • Laurier avait promis ce subside, mais ne l'avait pas fait voter avant son départ pour la conférence impériale de Londres. — (Philippe Auguste Choquette & Robert Rumilly, Un demi-siècle de vie politique, Éditions Beauchemin, 1936, lêmbëtï 144)
    • Dans les cabarets et dans les foires, il haranguait les paysans, et leur promettait la suppression de la robot (corvée) et celle de l'impôt sur le sel et sur le tabac. — (La Revue des deux Mondes, n°21 à 24, page 911, 1949)
    • Depuis que le comte lui avait promis son soutien pour les prochaines cantonales, il fayotait sans vergogne et Archibald, en qualité de protégé de ce dernier, trouvait à ses yeux toutes les grâces du monde. — (Dominique Moimeaux, Un coin tranquille à mourir, Editions Edilivre, 2015, chap.21)
  2. (Zäzämä) ...
    • Sous la première République, au moment même où toute l’Europe nous tombait sur le dos, c'est les curés qui ont excités la guerre civile en Vendée, fanatisant les paysans, les menant au combat, et leur promettant le paradis s'ils étaient tués. — (Émile-Ambroise ThirionLa Politique au village, p. 203, Fischbacher, 1896)
    • Encore fallait-il savoir quand, où, et comment, nous prenions le risque de contrevenir aux lois de l'Église, notre mère fouettarde. Car en cas de flagrant délit, on nous promettait la géhenne, on imaginait de vertigineuses oubliettes où seraient jetés les coupables. — (Jérome Garçin, « Confesser ses péchés » na Les huit péchés capitaux, présentation de Jérome Garçin, Editions Complexe, 1991, lêmbëtï 9)
    • Voilà un ciel qui nous promet de l’orage.
    • Cette campagne promet une riche moisson.
  3. (Zäzämä, Bîanî) ...
    • Le seul désir d'avoir des enfants me fit acheter une esclave, dont j'eus un fils qui promettait infiniment. — (Les Mille et Une Nuits, traduction Antoine Galland,1704. IVe nuit)
    • Les blés promettent beaucoup cette année.
  4. (Mbumbuse) ...
    • Je vous promets que je ne le ménagerai pas ; et je vous promets qu’il s’en repentira.
  5. (Wapolïpa) ...
    • Sa langue, d'une mobilité étonnante, courait amoureusement sur ses lèvres comme si elle se promettait de goûter à toutes les félicités d'ici-bas. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette, 1930)
    • Il se promet cela de votre bonté. — Il se promet d’y être bientôt.
    • Je n’oserais me promettre que vous me ferez cet honneur.
    • Je m’étais promis plus de plaisir que je n’en ai eu. — Qui peut se promettre d’éviter un tel malheur ?
  6. (Wapolïpa) ...
    • C'est une idée fixe chez moi et je me suis promis que l'imagerie d’Épinal aurait ma première visite. Y allons-nous ? — (Gustave FraipontLes Vosges, 1923)
  7. (Wapolïpa) ...
    • Il faut que vous le sachiez maintenant : en secret je m’étais promise à vous dès l’instant où je vous ai vu vous dévouer d’une manière si magnanime. — (André GideLes Caves du Vatican, 1914)
  8. (Zäzämä) ...
    • C'est là que, soudain, un lundi matin, mon attachée de presse a cessé de me regarder comme un invendu promis au pilonnage. — (Didier Van CauwelaertLe Principe de Pauline, Éditions Albin Michel, 2014)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï