prudence

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

prudence \ˈpɹu.dəns\

  1. ângêre

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Navarin-FR-51-mémorial-H.jpg

prudence \pʁy.dɑ̃s\ linô gâlï

  1. hängö-lê,ndarä
    • La richesse des Roudier et des Granoux exaspérait Aristide au point de lui faire perdre toute prudence. — (Émile ZolaLa Fortune des Rougon , G. Charpentier}, Paris, 1871, ch. III} ; réédition 1879, p. 98)}
    • Une accusation de complot contre la vie de Napoléon III fut abandonnée par prudence ; l’idée était dans l’air, on craignait d’évoquer l’événement. — (Louise MichelLa Commune , Paris : P.-V. Stock, 1898, lêmbëtï 22)
    • En dépit de ses prudences, voire de ses palinodies, Abélard n’échappa au sort de Bérenger et de Roscelin. Saint Bernard, au concile de Sens, le fit condamner […]. — (Louis RougierHistoire d’une faillite philosophique: la Scolastique , 1925, éd. 1966)
    • Après avoir approché, d’aussi près que la prudence le permettait, la tête de roche à fleur d’eau de Hazelwood, nous fîmes plusieurs fois le tour de l’îlot ; […]. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland , 1928)
    • La prudence, nous le rappelons , est une vertu cardinale dont le siège est dans la raison pratique, et grâce à laquelle nous sommes capables de déterminer quels moyens la volonté doit choisir pour atteindre sa fin. — (Saint ThomasTextes sur la morale , traduits pas Étienne Gilson, Paris : J. Gabalda (sous le titre de Saint Thomas d'Aquin), 1925, Paris : Librairie J Vrin, 1998, chap.2 : La prudence, p.266)
    • Rémi mena donc son enquête avec une prudence pointilleuse, n'hésitant pas à utiliser des subterfuges pour varier ses approches. — (Pierre Dimech, D'une jetée à l'autre: récits et nouvelles , Éditions Jean Curutchet, 1997, lêmbëtï 146)
    • L’invasion de la Belgique et du nord de la France par les Allemands disperse la famille Mermoz. Les grands-parents maternels de Jean choisissent la prudence et quittent précipitamment Mainbressy pour se réfugier à Aurillac, […]. — (Jean Mermoz, « Note de l'éditeur scientifique » na Défricheur du ciel: correspondance 1923-1936 , rassemblée et présentée par Bernard Marck, Éditions Archipel, 2001, lêmbëtï 381)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï