Aller au contenu

rancune

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

rancune \ʁɑ̃.kyn\ linô gâlï

  1. kürä
    • Le gros Léon, se montrant plus généreux, avait généralement de meilleurs tuyaux que son confrère, lequel, en secret, lui gardait bien un peu rancune de la chose. — (Louis Pergaud, « Un renseignement précis » na Les Rustiques, nouvelles villageoises , 1921)
    • La Pauvreté, ah! la garce! Elle va dans un cortège d'humiliations, de basses rancunes, de fangeuses abdications. Elle traîne, derrière elle, sa sœur la Misère, au rire édenté, aux orbites desséchées, aux doigts mous. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 34)
    • Il m’arrivait de ne pouvoir retenir une moquerie qui les blessait mortellement et dont ils me gardaient rancune.— (François MauriacLe Nœud de vipères , Grasset, 1933, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 31)

Âlïndïpa[Sepe]

Holandëe[Sepe]

Pandôo [Sepe]

rancune \sêndagô ?\

  1. kürä