Aller au contenu

rasoir

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

rasoir \ʁa.zwaʁ\

  1. (Mbumbuse) tî mïngö, tî gïängö-bê, tî lazüära
    • C’est toujours très rasoir ces études et analyses sur une Œuvre, composations[sic] où l’on prête le plus souvent des idées, des tendances et des intuitions à l’auteur disséqué que celui-ci n’a presque jamais eues. — (Jehan RictusJournal quotidien , cahier 25, p. 21}, 3 août 1902)
    • Malgré ce manque de couleur et de plasticité il y a une forte émotion dans ses romans, mais combien il faut avaler de pages rasoir avant d'y parvenir. — (Jehan RictusJournal quotidien , cahier 102, page 69, 25 Nyenye 1920)
    • Ah non, je ne regarde jamais les vœux du président à la télé y’a pas plus rasoir.

Pandôo 1 [Sepe]

Un rasoir. (sens 1)

[[File:Two razors.png|thumb|Un rasoir de sûreté rasoir \ʁa.zwaʁ\ linô kôlï

  1. (Da) lazüära
    • Ce sont les plaies faites maladroitement, par les barbiers d’occasion, à l'aide de mauvais rasoirs, voire même de couteaux, plus ou moins bien affilés, qui créent des portes d'entrée à la contamination. — (Bulletin de la Société française de dermatologie et de syphiligraphie , vol. 20, Éditions Masson et Cie, 1909, lêmbëtï 155)
    • D’un coup de rasoir, je lui coupai la tête, et le tronc, d’où un flot de sang s’échappait, gigota quelques secondes sur le parquet. — (« La Tête coupée » na Octave MirbeauLettres de ma chaumière )
    • Toilette du bataillon. Le barbier passe pour particulièrement francophile. Tout le monde va se raser chez lui. Chacun emporte son savon, son blaireau, son rasoir, et lui n’a guère qu’à regarder, mais enfin on se rase chez un coiffeur. — (Jean GiraudouxRetour d’Alsace - Août 1914 , 1916)
    • Ses rasoirs, à manche d’agate, coupaient bien […] — (Orhan PamukMon nom est Rouge , Éditions Gallimard, 2011)

Âlïndïpa[Sepe]