relâcher

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

relâcher \ʁə.lɑ.ʃe\

    • Il y a encore un moyen de satisfaire à Dieu, qui consiste à gagner les indulgences. Les indulgences sont instituées pour relâcher la rigueur des peines temporelles dues au péché. — (M. Gousset, Instructions sur le rituel  , V.2, 3e édit., 1839, lêmbëtï 337)
    • Le temps humide relâche le papier des châssis.
    • Des cordes qui se relâchent.
  1. (Sêndânganga) (Bîanî) ...
    • Ce remède relâche.
  2. ...
    • Relâcher un prisonnier.
    • Faute de preuves, on a dû le relâcher.
  3. (Zäzämä) ...
    • Il ne veut rien relâcher de ce qu’on lui doit.
    • Combien voulez- vous relâcher du prix que vous demandez de cette étoffe ?
  4. ...
    • Ils ont beaucoup relâché de l’ancienne discipline, de l’ancienne sévérité, de la première ardeur.
  5. (Gbâmangbôkô) ...
    • Il survint une tempête qui les obligea de relâcher.
    • On a relâché pour faire de l’eau.
    • Le temps est trop mauvais, il faut relâcher.
    • Nous relâchâmes dans tel port.
  6. ...
    • Le temps se relâche.
  7. (Zäzämä) ...
    • Se relâcher l’esprit,
  8. ...
    • À cette époque, la surveillance que la police exerçait sur la vaste population polyglotte de Staten Island s’était beaucoup relâchée, […]. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs  , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 236)
    • Se relâcher de sa première ferveur, de ses premières austérités.
    • Se relâcher dans le travail.
    • (Könöngö)Son zèle, sa ferveur, son attention se relâche, semble se relâcher.
  9. (Bîanî) ...
    • Il se donnait beaucoup de peine pour cette affaire ; mais depuis il s’est fort relâché.
    • Il se relâche. — Il commence à se relâcher.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed.  , 1995 → dîko mbëtï