rouille

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

Rouille. (1)
Rouille noire du blé : les divers stades

rouille \ʁuj\ linô gâlï

  1. sökö
    • La rouille mange, ronge le fer.
  2. ...
  3. (Sêkpängö) ...
    • La rouille du cuivre se nomme Vert-de-gris.
    • La rouille de plomb.
  4. ...
    • Il y a des taches de rouille à cette glace.
  5. (Zäzämä) ...
    • La rouille des vieux préjugés.
    • Ses ouvrages, quoique empreints de la rouille du temps, méritent d’être étudiés.
  6. ...
    • C’était un vieil homme fluet à la barbe de rouille qui errait dans une maison immense mais délabrée. — (Amin MaaloufLes Jardins de lumière , 1991, Le Livre de Poche, lêmbëtï 49)
  7. ...
    • Pour préparer la rouille, pilez de l’ail avec un piment rouge, rajoutez du jaune d’œuf, montez à l’huile d'olive puis ajoutez un peu de soupe de poissons.
  8. ...
    • La rouille et le charbon ou nielle ne se montrent guère que dans les années pluvieuses et sur les récoltes ensemencées trop tard ; l’ergot du seigle est très-rare. — (Louis GravesPrécis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise) , Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, lêmbëtï 80)
    • Les maladies de la vigne sont : la rouille, l’ortiage et la gale.
      Lorsqu'une vigne est atteinte de la rouille, les feuilles paraissent fatiguées, penchantes et d'un vert froid.— (Maurice Leprince & Raoul Lecoq, Le vignoble orléanais , Éditeur : J. Loddé, 1918, lêmbëtï 54)
    • Les stades urédospores et téliospores de cette rouille se déroulent sur blé, tandis que le stade écidien se rencontre sur Berberis (épine vinette). — (Philippe Lepoivre, Phytopathologie , De Boeck & Larcier, 2003, lêmbëtï 127)
    • En conditions climatiques favorables, la rouille peut s'y maintenir indéfiniment sous sa forme II, et la forme écidienne rester très rare. — (Charles-Marie Messiaen, Dominique Blancard, Francis Rouxel & Robert Lafon, Les maladies des plantes maraîchères , INRA, 1991, lêmbëtï 42)

Pandôo 2[Sepe]

rouille \ʁuj\ linô gâlï

  1. ...
    • Sans oublier une quille de Châteauneuf et une rouille de brut. — (Zep CassiniMollo sur la joncaille , Fleuve noir, Spécial Police n° 68, 1955)
    • Une soirée bien remplie, la bagatelle et deux rouilles de champ’ aidant, le Grêlé commençait à fermer ses paupières de crapaud. — (Albert SimoninUne balle dans le canon , Série noire, Gallimard, 1958, lêmbëtï 77)

Pasûndâ [Sepe]

rouille \ʁuj\

  1. #985717 ...
    • Dès l’automne, la Fougère Aigle aux frondes desséchées attriste de sa teinte rouille la tonalité déjà grise de l’ensemble. — (Gustave MalcuitContributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne , 1929)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï