rue

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

rue \ʁy\ linô gâlï

  1. balabâla
    • Une pluie glacée tombait dans les rues miroitantes. Je marchais le long des boutiques, m’appuyant au rebord des devantures pour ne point m’écrouler sur le trottoir. — (Octave MirbeauLa tête coupée,)
    • Aux terrasses des brasseries, échelonnées du faubourg Montmartre, à la rue Drouot, de larges gouttes s'écrasaient sur le sol. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette, 1930)
    • Il y a dans certaines villes jusqu’ici préservées, il y a de ces rues extraordinaires, remarquables tantôt par leur fourmillement et tantôt par leur silence, car la variétés des villes est infinie. — (Pierre Louÿs, « La Ville plus belle que le monument » na Archipel, 1932)
    • Rue de la Paix, des midinettes sortaient en bandes et traversaient la place Vendôme et la rue de Rivoli en se donnant le bras. — (Paul NizanLa Conspiration, 1938, p.51)
    • Émile vit dans une ville, petite, quiète, une ville aux rues propres, aux trottoirs nets et les façades des maisons rénovées, excepté quelques-unes dans les ruelles au nord. — (Marcelle Gay, Profil perdu, L'Âge d'Homme, 1984, lêmbëtï 38)
  2. (Tôngbi) ...
    • À la suractivité ordinaire des rues de New York s’ajouta une fièvre belliqueuse. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs, 1921)
  3. ...
  4. ...
    • Dans la salle des machines des cargos on trouve des rues de chauffe.
    • L’espace entre deux coulisses parallèles, au théâtre, s’appelle aussi une rue.
  5. ...

Pandôo 2[Sepe]

rue à feuilles étroites (Ruta angustifolia Pers., alias Ruta chalepensis L.)
rue (Ruta chalepensis, L., a.k.a. Ruta angustifolia Pers.)

rue \ʁy\ linô gâlï

  1. (Bangë) ...
    • La rue fétide porte bien son nom !
    • Le sol n'était qu'une immense dalle de calcaire bleuté, sillonnée de fentes toutes brodées de thym, de rue et d'aspic — (Marcel PagnolLa gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 311.)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï