salive

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Un bébé avec de la salive sur la bouche.

salive \sa.liv\ linô gâlï

  1. ngû tî yângâ, sörö
    • La langue est dure, déformée et relevée à la pointe : c'est la « langue de bois » des paysans allemands. La mastication est difficile, la salive n'est plus retenue dans la bouche et l’animal dépérit considérablement. — (J. Cruzel & François Peuch, Traité pratique des maladies de l'espèce bovine , Éditions Asselin et Houzeau, 1892, lêmbëtï 104)
    • Sa langue épaisse patauge dans la salive avec un bruit de gargouille. Au bord de la lèvre inférieure apparaît sans cesse une gouttelette sirupeuse, toujours prête à s’échapper, semble-t-il, mais que le vieil homme ravale juste à temps, avec une précision de prestidigitateur. — (Roger Martin du GardVieille France , 1933, réédition Le Livre de Poche, âlêmbëtï 127-133)
    • La salive contient abondamment de l’enzyme protéolytique qui attaque les albumines. — (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say , Paris : libr. E. Le François, 1939, lêmbëtï 91)
    • Il continuait son travail, mâchonnant de temps à autre une grosse chique qui tour à tour lui gonflait chaque joue et lançant un jet de salive brune à ses pieds. — (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
    • Chiquant du tabac et recrachant entre ses dents gâtées des jets de salive marron, son père explosa de colère, […]. — (Catherine Fourgeau, Dobadjo: la première épouse , L'Harmattan, 2000, lêmbëtï 239)
    • Des glandes spécifiques, disposées autour de la bouche, sécrètent la salive. Les ruminants en produisent de grandes quantités, pouvant dépasser 50 litres par jour pour les bœufs de grande taille. La salive contient des substances chimiques particulières qui commencent la digestion des aliments. — (Forse Bill, Meyer Christian, & al., Que faire sans vétérinaire , Cirad/CTA/Karthala, 2002, 434 pages, lêmbëtï 33)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï