soldat

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

soldat \sɔl.da\ linô kôlï

  1. turûgu
    • […] : c’est ce qui explique le grand prestige qu’acquirent immédiatement sur de jeunes troupes, tant de sous-officiers de l’Ancien Régime que l’acclamation unanime des soldats porta aux premiers rangs, au début de la guerre. — (Georges SorelRéflexions sur la violence, 1908, Chap.VII La morale des producteurs, p.350)
    • Stendhal dit quelque part que le soldat ne craint pas la mort, parce qu'il espère bien l'éviter par son industrie ; cela s’appliquait tout à fait à ce genre de guerre que nous faisions. — (AlainSouvenirs de guerre, page 102, Hartmann, 1937)
    • Vous avez, docteur, de bien curieuses fréquentations, dit-il d'un ton un peu méprisant, un représentant de ces mauvais moines adorateurs du démon ! Que les Chinois sérieux estiment un peu plus qu'un soldat, mais un peu moins qu'une prostituée ! — (Albert GervaisÆsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, lêmbëtï 30)
    • La bière enfermerait son image dernière, celle d’un soldat tombé devant l’ennemi. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
  2. (Farânzi) (Mbîrîmbîrî nî) ...
  3. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Un simple soldat. Soldat de 1ère classe, de 2e classe. Maintenir la discipline parmi les soldats.
  4. ...
    • Parler en soldat. Il est mort en soldat. La franchise d’un soldat. Un langage de soldat.
  5. (Zäzämä) ...
    • Soldat de l’Église. Soldat de la liberté.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï