souffrir

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

souffrir \su.fʁiʁ\ linô kôlï

  1. ...
    • Dans ma pauvre carcasse creusée, vidée par l’anémie, la douleur retentit comme la voix dans un logis sans meubles ni tentures. Des jours, de longs jours où il n’y a plus rien de vivant en moi que le souffrir. — (Alphonse DaudetLa Doulou)

Palî [Sepe]

souffrir \su.fʁiʁ\ linô kôlï

  1. bâa pâsi
    • — Qu’est-ce que vous faites, en ce moment ?
      — Je souffre.
      — (Alphonse DaudetLa Doulou)
    • — Mourir n’est rien, c’est dans l’ordre, disait souvent Pascal. Mais souffrir, pourquoi ? c’est abominable et stupide ! — (Émile ZolaLe Docteur Pascal , G. Charpentier, 1893, chapitre IX)
    • La masse croit qu’elle souffre parce qu’elle subit une inique conséquence d’un passé qui était plein de violences, d’ignorance et de méchanceté […]. — (Georges SorelRéflexions sur la violence , 1908, chapitre V La grève générale politique, lêmbëtï 227)
    • Son pied gauche, dont l’orteil rongeait la chaussette dix fois raccommodée, déchiquetant les mailles et creusant sa trouée, le faisait souffrir cruellement. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 9)
    • — Je n’ai pas tellement peur de mourir, dit Maillat au bout d’un moment. C’est de souffrir que j’ai peur. — (Robert MerleWeek-end à Zuydcoote , 1949, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 148)
    • Les hommes sont internés en Lituanie, dans les camps de Milejgany, Jewie et Roon où ils souffrent du froid intense, du manque de nourriture et d'eau potable, des conditions précaires d'hébergement, de la vermine et des humiliations. — (Philippe Nivet, La France occupée 1914-1918 , Armand Colin, 2014)
    • Souffrir cruellement.
    • Il souffre comme un damné.
    • Souffrir de la tête, de l’estomac, de la poitrine, etc.
    • Souffrir du froid, du chaud.
    • Souffrir de la faim, de la soif.
    • L’armée a beaucoup souffert dans sa marche, faute de ravitaillement.
  2. ...
    • […] ; elle lui pardonna une légèreté d'esprit, dont, après tout, elle n’avait jamais souffert : quand les défauts des autres ne nous nuisent pas, il est rare qu'ils nous choquent beaucoup. — (Marie-Jeanne RiccoboniHistoire d’Ernestine , 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni)
    • Désormais donc, les prévenus seront, au moment de leur arrestation, conduits directement ä la Roquette, où, séparés les uns des autres, comme le sont les enfants jugés, ils n'auront pas à souffrir du contact de leurs co-détenus. — (Société pour le patronage des jeunes détenus et des jeunes libérés du département de la Seine , Assemblée générale du 14 juillet 1844, Paris : Imprimerie de A. Henry, 1844, âlêmbëtï 58-59)
    • Il souffre de votre humeur, de vos caprices. — Je souffre de l’entendre parler ainsi. — Les enfants souffrent des divisions de leurs parents.
  3. (Sêndânganga) ...
    • M. A… G…, demeurant à Troyes, souffre depuis longtemps d’une entérite que différents traitements n’ont pu guérir. — (Émile CouéLa Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente , éd. 1935, lêmbëtï 31)
    • En août, Proust apprend le suicide par pendaison, à Londres, d'Emmanuel Bibesco qui souffrait de paralysie faciale. — (Cyril Grunspan, Marcel Proust: Tout dire , Portaparole, 2005, lêmbëtï 67)
    • Bien que souffrant d'une néphrite chronique avec complications cardiaques, il ne voulut pas consentir à prendre le moindre repos, […]. — (Frédéric WeisgerberAu seuil du Maroc Moderne , Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, lêmbëtï 55)
    • Pour guérir le dernier-né de la Reine, qui souffrait d'un abcès à la gorge et qu’Hadès semblait encore une fois attirer dans ses ténèbres, le médecin Olympos avait jugé qu'il fallait prendre les grands moyens : une incubation, et à Canope. — (Françoise ChandernagorLes Enfants d’Alexandrie , éditions Albin Michel, 2011)
    • Les auteurs ont présenté à des étudiants universitaires des personnes souffrant de bégaiement et à qui on avait accolé une vignette explicative des causes à l'origine de leur bégaiement. — (David Bourguignon et Stéphanie Demoulin, « Bégaiement et stigmat social », chapitre 13 de Les bégaiements de l’adulte: Première synthèse des connaissances, sous la direction de Bernadette Piérart, éditions Mardaga, 2013)
    • (Zäzämä) Souffrir des mêmes travers, des mêmes défauts.
  4. ...
    • Les vignes, les blés ont souffert de la gelée, de la grêle.
    • Ce village a beaucoup souffert des ravages de la guerre.
  5. (Wambenze) kânga bê
    • Souffrir la douleur.
    • Souffrir le mal.
    • Souffrir les tourments, la persécution, le martyre, la mort.
    • Souffrir les injures, la faim, la soif, la pauvreté.
  6. (Wambenze) ...
    • Je n'aime pas les épinards, et j'en suis enchanté, car si je les aimais, j'en mangerais, et je ne puis les souffrir. — (Étienne Arnal : Mot attribué à Arnal par Pierre Larousse dans le Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, article « Caricature », tome 3, 1867, page 396)
    • Catilina s’était entraîné à souffrir la fatigue, la faim et le froid.
    • Ne pouvoir souffrir une personne, une chose : avoir pour elle de l’éloignement, de l’aversion.
    • Cette marâtre ne peut souffrir les enfants de son mari.
    • Personne ne peut le souffrir.
    • Il est d’une insolence que je ne puis souffrir.
  7. (Wambenze) ...
    • Le roi n’eût jamais souffert qu’un pavillon, autre que le sien, flottât à une corne d’artimon ou au sommet du grand mât […]. — (Étienne DupontLe vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux , Édouard Champion, 1929, lêmbëtï 53)
    • L’interdiction de fumer ne souffrait aucune exception, mais quelques officiers sortirent dans la galerie pour y chiquer à leur aise. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 147)
    • Souffrez qu’une autre
      En moi se glisse
      — (Mylène Farmer, Sans logique , chanson, 1988)
    • Nous tremblerions, ô Ciel, devant des Sarrasins !
      Voulons-nous seulement les souffrir nos voisins ?
      — (Tardieu-Saint-Marcel, Charles Martel ou La France délivrée , chant Ier ; Marié et Cie libraires, Paris, 1806, lêmbëtï 21)
    • Don Juan -- Ha que dites-vous là, elles sont les plus belles du monde, souffrez que je les baise, je vous prie. — (MolièreDom Juan ou Le Festin de pierre , acte II, scène II)
  8. (Wambenze) zîa lêgë
    • Souffrez, monsieur, que je vous le dise.
    • Je ne souffrirai pas que vous me parliez sur ce ton.
    • Souffre que je te dise que tu as trop sacrifié à la Vénus des carrefours. — (Anatole FranceL’Étui de nacre , 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, lêmbëtï 23)
  9. (Wambenze) ...
    • […] : sous l’ancien régime, en Gascogne, le droit d’aînesse ne souffrait jamais d’exception, et un bien de famille conservé intégralement, de génération en génération, n’était jamais divisé. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde , 1931)
    • Cette affaire ne souffre point de retard, de délai, de difficulté.
    • Cette raison ne souffre point de réplique.
    • Cette règle souffre des exceptions.
    • La poésie ne souffre pas la médiocrité.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï