sourcil

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Sourcil

sourcil \suʁ.si\ wala \suʁ.sil\ linô kôlï

  1. (Sêndâ-saterê) küä tî lê
    • Elle […] se rejeta au fond de la voiture après avoir laissé échapper un léger mouvement de sourcils comme pour approuver son mari. — (Honoré de BalzacLa Femme de trente ans, 1855)
    • Je ne revois que l’expression presque triste déjà de son sourire et que la ligne de ses sourcils, si extraordinairement relevés au-dessus des yeux, écartés de l’œil en grand cercle. Je n’ai vu les pareils nulle part… si pourtant : dans une statuette florentine de l’époque de Dante ; et je me figure volontiers que Béatrix enfant avait des sourcils très largement arqués comme ceux-là. — (André GideLa porte étroite|La Porte étroite|La porte étroite, 1909, réédition Le Livre de Poche, âlêmbëtï 15-16)
  2. (Sêndâ-saterê) ...
    • Cet homme, sans chaperon et sans veste, au regard abruti, à la barbe et aux sourcils tachetés de plâtre, c'était son père! — (SaintineUne maîtresse de Louis XIII, Paris : Librairie de L. Hachette & Cie, 1858, lêmbëtï 78)
    • 10 mai 1940 – Il a le regard aussi noir que les cheveux et enfoncé sous d’épais sourcils en coup de fouet. — (Benoîte|Benoîte Groult|Benoîte et Flora|Flora Groult|Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, lêmbëtï 12)
    • […] : le chapeau melon noir, le maillot de corps sous un paletot d’une tout autre saison, et les yeux en boules de loto sous des sourcils très minces au-dessus d’un nez tout en glissade, qui s’avançait moins comme un organe olfactif, qu'en instrument de tâtonnement précautionneux et de flair presque canin, […]. — (Romain GaryEuropa, Paris : Gallimard, 1972, lêmbëtï 348)
    • Suivirent des frimeuses téléphonant, des cadres sportifs, des exhibeurs de pectoraux, des enfants aux sourcils froncés d'inquiétude que leurs pères tenaient par la main, […]. — (Charles DantzigNos vies hâtives, éditions Grasset, 2001)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï