stérile

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : sterile

Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

stérile \ste.ʁil\ linô kôlï wala linô gâtï

  1. ngömbo
    • Fleur stérile : Celle où ne s’opère point la fécondation.
    • Femme stérile : Femme qui ne peut pas avoir d’enfants, qui n’est pas propre à la génération.
    • Femelle stérile : En parlant des animaux.
    • Ce qui m’embêtait, c’est qu’on pouvait pas avoir de gosses. On en a vu, des médecins, pour ça, tiens ! C’est ma femme, à ce qu’il paraît. Elle est…
      Il cherchait le mot.
      Stérile ?
      — Mais non, dit Pinot d’un air choqué, qu’est-ce que tu vas chercher là ? Elle ne peut pas avoir d’enfants, voilà tout.
      — (Robert MerleWeek-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 97)
    • Toutes les jumelles ne sont pas aptes à la reproduction ; on a constaté en particulier que 90 p. 100 des femelles, co-jumelles de mâles, sont stériles ou subfertiles : ce sont les free-martins (Lillie, 1916, 1917 ; Keller et Tandler, 1916). — (Recherches sur l'induction expérimentale de naissances gémellaires chez les bovins, Institut National de la recherche agronomique, 1970, lêmbëtï 11)
    • Le Bon Dieu est censé nous avoir puni de ces pratiques, de ces potions, de ces interruptions, que sais-je, en me rendant, moi, dernière de la lignée, aussi stérile que la lande à bruyères. — (Marie DarrieussecqClaire dans la forêt, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, lêmbëtï 8)
  2. (Könöngö) ...
    • Des landes, des rocs stériles, çà et là une bande de pâturage aromatique et dru, quelques champs pierreux, partout des oliviers : on se croirait dans notre Provence. — (Hippolyte TaineVoyage en Italie, vol. 2, 1866)
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes […] — (Octave MirbeauRabalan,)
    • Les moraines des glaciers sont presque stériles, cependant quelques espèces sont spécialisées dans cette station, par exemple l’Androsace des glaciers. — (Henri GaussenGéographie des Plantes, Armand Colin, 1933, âlêmbëtï 171-172)
  3. (Zäzämä) ...
    • Un esprit stérile, un auteur, un poète stérile, etc.,
    • (Zäzämä) Ce siècle a été stérile en grands hommes, Dans ce siècle-là, il y a eu peu de grands hommes.
    • La saison est stérile en nouvelles, Il y a peu de nouvelles en ce moment.
  4. (Sêndânganga) ...
    • Tenue stérile.
    • Gants stériles.
  5. ...
    • Sujet stérile : Sujet qui de lui même fournit très peu de matière à l’écrivain.
    • Louanges stériles : Celles qui ne sont accompagnées d’aucune récompense, quoiqu’elles dussent l’être.
    • Admiration stérile : Celle qui ne va point jusqu’à faire imiter ce qu’on admire.
    • Travail stérile : Celui qui ne rapporte aucun avantage.
    • Savoir stérile : Celui qu’on ne met point ou qu’on ne peut point mettre à profit.
    • Écoute, je vais te dire un mot qui va clore ce débat stérile. — (Guy Bedos, « Une voix humaine » na Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)

Pandôo [Sepe]

stérile \ste.ʁil\ linô gâlï

  1. ...
    • Si ce filon se serre ou s’effiloche dans la stérile, le mineur a perdu la veine et doit revenir en arrière pour rechercher le point ou la veine se divise en plusieurs branches et essayer de retrouver la bonne. — (Robert FeysCarte internationale des dépôts houillers en Afrique, Bureau de Recherches géologiques et minières, août 1963)
    • Cependant, avec un taux de découverture de 16,3 m3 de stérile par tonne de charbon, et compte tenu de la valeur énergétique de la houille, l'exploitation est rentable. — (Industrie minérale, vol. 65, n° 6 à 12, 1983, lêmbëtï 666)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï