télévision

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : television

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Une télévision des années 1970. (sens 2)

télévision \te.le.vi.zjɔ̃\ linô gâlï

  1. ...
    • La télévision est accusée, du fait de son attractivité, de monopoliser le temps de loisirs,notamment des jeunes, au détriment des autres formes de loisirs.
    • La télévision divertit de la harassante nécessité de bâtir des projets à partir du rien de nos existences frivoles ; en circonvenant les yeux, elle décharge l’esprit de la grande œuvre du sens. — (Muriel BarberyL’élégance du hérisson  , 2006, collection Folio, lêmbëtï 217)
    • Au milieu de la catastrophe, Trump pérore tous les jours à la télévision, enfilant mensonges, approximations et bravades autosatisfaites, l’œil rivé sur son propre audimat et sur l’audience qu’il recueille sur les réseaux sociaux. — (« États-Unis : la faillite populiste » na dans Libération  , 8 Ngubê 2020, La lettre politique de Laurent Joffrin)
  2. (Da) sîngalê
    • À l’obsolescence technique s’adjoint donc une obsolescence psychologique : un téléphone de deux ans est ringard, un vêtement de six mois est démodé, un écran plat est déjà bien triste face à une télévision 3D. — (Christophe Sempels et Jonas Hoffmann, Les Business models du futur : créer de la valeur dans un monde aux ressources limitées  , Pearson Education France, 2012, lêmbëtï 120)
  3. ...
    • Elle a en effet mis les trois moyens d'information d’accord en commençant par occuper la radio, puis en mettant la main sur la télévision, tuant au passage une quatorzaine de Lituaniens indépendantistes et sans armes. — (Philippe MeyerNous vivons une époque moderne  , Éditions du Seuil, 1991, lêmbëtï 203)

Âlïndïpa[Sepe]