tabac

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

tabac \ta.ba\ linô kôlï

  1. (Sêndâsên) mânga
    • Mais cette perte a été largement compensée par l’extension des plantations de tabac (…) et par le rendement actuel de l’industrie résinière. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde, 1931)
    • Parfois, des produits étaient placés à côté d’une représentation de la fabrication, comme la carte d’affaires de Benjamin Pearkes de Worcester, qui montrait des feuilles de tabac en train d’être séchées, emballées et moulue.}}{{source
  2. ...
    • La fumée du tabac donne à beaucoup d’hommes des dispositions de charme, de sérénité ; beaucoup pensent qu’elle les aide à mieux accomplir leurs travaux intellectuels. Le tabac ne contient pas seulement une série de sels nuisibles ; il contient encore un alcaloïde toxique, la nicotine, qui entraîne déjà des phénomènes d’intoxication chez les personnes qui fument peu, et des troubles plus marqués encore chez les grands fumeurs. — (Dr A. Lorand, traduit par Dr Bory La Vieillesse, moyens de la prévenir et de la combattre, Paris, 1911, page 255-256,)
    • Comme elle tire sa tabatière, Tantôt lui demande une prise ; c’est du tabac à la menthe. — (Jean GiraudouxRetour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il fut reconnu, plus tard, que les tabacs de Morlaix étaient mal travaillés et qu’aux ateliers royaux de cette ville, la mouillade des feuilles était faite avec de l’eau de mer très sale, puisée dans le port vaseux. — (Étienne DupontLe Vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, lêmbëtï 121)
    • Je regarde ses petites mains fines, ses doigts agiles qui plongent dans un large bocal contenant du tabac… c’est un mélange que papa a préparé lui-même et dans lequel on a dispersé quelques morceaux de carotte crue pour empêcher qu’il se dessèche… — (Nathalie SarrauteEnfance, Gallimard, 1983, collection Folio, lêmbëtï 151)
    • Chiquant du tabac et recrachant entre ses dents gâtées des jets de salive marron, son père explosa de colère, […]. — (Catherine Fourgeau, Dobadjo : la première épouse, L’Harmattan, 2000, lêmbëtï 239)
    • Ici on fume sans filtre, sans Tampax comme disent les puristes, la règle est de rechercher le contact direct de la langue sur le tabac noir qui décape les bronches, à condition de cloper vraiment, de ne pas crapoter comme les gonzesses […]. — (Philippe Delepierre, Sous les pavés l'orage, éditions Liana Levi, 2008, lêmbëtï 145)
  3. ...
    • J’ai pris une résolution : demain, j’arrête le tabac.
  4. #9F551E ...
    • Hélène sourit, baissa ses paupières ornées de longs cils couleur tabac […] — (Georges DuhamelChronique des Pasquier, III, V)
    • […] ou l'obséquieux valet personnel en kurta tabac qui semblait glisser sur des vérins hydrauliques et se courbait en de respectueux namastés dès qu'il le croisait. — (Elizabeth Tchoungui, Bamako climax, Éditions Plon, 2010, lêmbëtï 122)
  5. ...
    • Après leur numéro, les acrobates s’étaient installés au tabac où il avaient fixé rendez-vous au manager des girls. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, 1938)
    • Derrière moi les catalpas, Saint-Médard et la Mouffetard ; en face, le tabac Mirbel ; à droite, le marchand de couleurs, tout cela très assoupi, mais bien en ordre. — (Jacques Perret (1901-1992), le Caporal épinglé, Gallimard, 1947, 502 pages, chapitre « Rue de la Clef, Paris, cinquième [arrondissement] » (dernier chapitre), page 498)

Pandôo 2[Sepe]

tabac \ta.ba\ linô kôlï

  1. (Tî halëzo) ...
    • Il va y avoir du tabac ce soir !
    • « Garçons ! dit le sergent en rentrant, radieux… y aura du tabac, cette nuit… On a surpris le mot des Prussiens… Je crois que cette fois nous allons le leur reprendre, ce sacré Bourget ! » — (Alphonse Daudet, « L’enfant espion » na Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, lêmbëtï 28)
  2. (Sêndâgao) (Mbumbuse) ...
    • Mais tu sais, ça n’est pas pour me vanter, mais j’ai eu un tabac ! […] Toutes mes camarades en bavaient ! […] Du coup je tiens le bel engagement pour la saison d’hiver !... — (André Mycho, Gil Blas, 6 Lengua 1913, lêmbëtï 3)
    • Un jour, à l’Éden de la rue d’Avron, j’avais eu un tel « tabac » que le directeur […] — (Juliette Lermina-Flandre, Comoedia, 7 Kakauka 1923, lêmbëtï 3)
    • Alors, ma foi, les applaudissements continuant, je repasse et dis : la Complainte ou « la Berceuse pour un Pas-de-Chance ». Alors gros, gros tabac. Je reviens saluer et disparaît. — (Jehan RictusJournal quotidien, cahier 151, 23 Mbängü 1933, lêmbëtï 166)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï