tandis que

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Penzelö tî sëtë tî ndömbâ [Sepe]

tandis que \tɑ̃.di kə\

  1. handâa
    • Souvent on voit la partie inférieure du nuage s’effranger en averses pour inonder de pluie les pentes basses, tandis que plus haut les vapeurs plus froides se déchargent de flocons de neige. — (Élisée ReclusLa terre: description des phénomènes de la vie du globe  , vol.1, p.219, 1868)
    • Et Pausole observait debout les révélations successives d’un corps teinté, ferme, vivace, tandis qu’elle ouvrait tour à tour la chemisette bossue, la jupe monastique, le difforme pantalon blanc. — (Pierre LouÿsLes Aventures du roi Pausole  , 1901)
    • L’accueil ne variait point, Mme Bavoil le saluait par l’invariable formule : « voilà notre ami », tandis que le prêtre riait des yeux et lui pressait la main. — (Joris-Karl HuysmansLa Cathédrale  , Plon-Nourrit, 1915)
  2. ...
  3. ...
    • Le lait frais vaut généralement 1 franc le kil de 2 litres, tandis que le vin, de qualité très ordinaire, se vend de 1 fr. 25 à 1 fr. 50 le litre. — (Maurice de PérignyAu Maroc : Fès, la capitale du Nord  , Paris : chez Pierre Roger & Cie, 1917, lêmbëtï 25)
    • Il pâlit un peu, puis, tentant un effort désespéré, réussit à dégager un pied, tandis que l’autre restait prisonnier de la glu mouvante et fétide des profondeurs. — (Louis Pergaud, « Un sauvetage » na Les Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)
    • Lorsqu’on ne dispose pas de désinfectant, il existe deux moyens simple de sélectionner les grains sains : 1° par l’épreuve de l’eau, car les graines bruchées mises dans l’eau surnagent tandis que les graines saines s’enfoncent ; […]. — (André Leroy, Culture des légumineuses potagères : Haricots . Pois  , Librairie Hachette, 1941, lêmbëtï 82)
    • Mais tandis que notre politique marocaine restait inconsistante, notre opinion publique avait enfin commencé à s’intéresser au Maroc. — (Frédéric WeisgerberAu seuil du Maroc Moderne  , Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, lêmbëtï 153)
    • Sous la tente maure, une petite loge de tissus isole parfois la couche conjugale, tandis que sous la tente bédouine, une cloison de roseau circonscrit le horma (pluriel : harem), l’espace intime réservé à une épouse et à ses jeunes enfants. — (Olivier D'Hont, Techniques et savoirs des communautés rurales : approche ethnographique du développement  , Karthala, 2005, chapitre 14, lêmbëtï 172)

Âlïndïpa[Sepe]