Aller au contenu

teinte

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

teinte \tɛ̃t\ linô gâlï

  1. (Yê tî nzorôko) nzerë
    • La gamme de couleurs où elle est baignée est d’une somptuosité que l’on ne peut décrire. Depuis le rouge et l’or jusqu’au violet céleste, toutes les teintes frappent ses murailles […]. — (Pierre Louÿs, « La ville plus belle que le monument » na Archipel , 1932)
    • Je suivais à environ une encablure le récif de corail sous-marin bordant l’atoll dont la présence m’était indiquée par la teinte vert émeraude de l’eau. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Le Choin, au contraire, garde toute l’année une teinte terne, gris-verdâtre, qui s’anime à peine au printemps, […]. — (Pierre AllorgeLes Associations végétales du Vexin français , thèse de doctorat, faculté des sciences de Paris, 24 Nabändüru 1922, lêmbëtï 129)
    • On distingue sept teintes naturelles de cheveux, réparties, en France, selon les proportions suivantes : 50 % de cheveux châtains, 20 % de cheveux gris, 10 % de cheveux blonds et noirs, 5 % de cheveux roux et 2, 5 % de cheveux bruns et blancs. — (Pierre Bouhanna, Soigner et entretenir ses cheveux : Les nouveaux traitements du cheveu , Alpen Editions s.a.m., 2006, lêmbëtï 14)
    • Teinte plate, Ton uniforme.

Âlïndïpa[Sepe]