Aller au contenu

touffe

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

touffe \tuf\ linô gâlï

  1. gbâ
    • Presque aussitôt une tête se pencha hors de la voiture pour voir ce qui se passait, une grosse tête pâle et grasse, une touffe de cheveux sur le front : c’était Napoléon. — (Erckmann-ChatrianHistoire d’un conscrit de 1813 , J. Hetzel, 1864)
    • Soudain, au bord du bassin, nous vîmes un petit chat qui buvait. Nous nous dissimulâmes derrière une touffe de seringas. — (« Mon oncle » na Octave MirbeauContes cruels )
    • Ils me font toujours souvenir du ciel gris de chaleur, de la poussière qui portait l’empreinte de pieds nus et des touffes immobiles des hauts papayers lisses qui émergeaient d'une étonnante végétation. — (Francis CarcoMaman PetitdoigtLa Revue de Paris, 1922)
    • Cette stérilité contraste avec les nombreuses touffes de retems et de verdure qui croissent dans le lit de la vallée. — (Antonin Jaussen & Raphaël Savignac, Mission archéologique en Arabie: Les châteaux arabes de QueṣairʾAmra, Ḫarâneh et Ṭûba , E. Leroux, 1922, vol.1, lêmbëtï 25)
    • Souvent, à mi-pente, le touriste aperçoit les grosses touffes jaunes des genêts, une broderie d’orfroi court sous les taillis. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde , 1931)
    • A l'infini, les sables ardents sont bosselés de touffes pâles, vaguement teintées d'un mélange de vert, de bleu et de gris, — les touffes de hâd arrondies, basses, compactes, hérissées de menus piquants. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918 , Éditions Delmas, 1944, lêmbëtï 22)
    • Il fauchait les touffes d’échaudures qui poussaient dans la pâture de derrière. — (Daniel Bernier, « Les terres meurtries » na vol.2: Léona , Éditions l'Archipel, 2004)
    • […] je vais vous les jeter, en touffe, sans les mettre en bouquets […]. — (Edmond RostandCyrano de BergeracActe III scène 7)

Âlïndïpa[Sepe]