travail

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

travail \tʁa.vaj\ linô kôlï

  1. kusâla,kusâra
    • L’homme qui vendait son travail, qui recevait un salaire, se dégradait au rang des esclaves, il se vendait comme esclave, il perdait sa dignité d’homme libre. Cette action dégradante est commise quotidiennement par les hommes libres de la société capitaliste. Les prolétaires de la main comme ceux de l’intelligence, n'ont qu’une unique préoccupation : se vendre, vendre leur travail manuel, vendre leur travail intellectuel, vendre la pensée, cette chose sacrée. — (« L’idéalisme et le matérialisme dans la conception de l’histoire. Réponse à la Conférence du citoyen Jean Jaurès » na Paul LafargueLa Jeunesse socialiste , Nyenye 1895, lêmbëtï 1)
    • L’Écosse l’attendait bouche bée. Il arriva à Glasgow vers une heure, et l’on raconte que le travail ne fut pas repris avant deux heures et demie dans les docks et les manufactures de cette ruche industrielle. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 30)
    • Il s’acharnera au travail, il ne ménagera ni son temps, ni ses forces, à une époque où le radium et la radiothérapie profonde était encore inconnue. — (Bulletin de la Société d’obstétrique et de gynécologie de Paris , 1924, volume 3, lêmbëtï 403)
  2. (Könöngö) kua
    • Lui avait trouvé deux travails : l’un dans une forge où il aidait à décharger les matériaux et à transporter diverses choses, l’autre dans un moulin où il jouait les mules.’' — (site feleth.superforum.fr , 13 Mbängü 2014)
    • Elle avait deux travails. Deux fatigues. Deux épuisements. Mais ça, elle savait faire et, la plupart du temps appréciait. Elle aimait travailler. — (Vincent Jolit, Clichy , Éditions La Martinière, 2013)
    • Mais on ne vous en voudra hélas pas si vous devez révéler que la crise vous force à avoir deux travails, oh que non. — (Fabian Bouleau, Chienne de langue française ! , 2014)
    • Il faisait un froid de gueux. Dans la ville, sous un ciel plus que sombre les rares passants se pressaient de rentrer au plus tôt chez eux ou à leur travail, pour ceux qui en avaient. — (A. M. Ivankov-Diaz, Moi, Jean Thomas Collot, fils de gueux , Lyon : L’encre et le grattoir, 2017, lêmbëtï 126)
  3. ...
    • Il a le travail difficile, lent.
  4. ...
    • L’oxydation relativement rapide du fer n’a pas permis de retrouver aisément, parmi les restes des travaux métalliques que l’antiquité a laissés derrière elle, un grand nombre d’objets fabriqués avec ce métal ; […]. — (Edmond NivoitNotions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes , 1869, Charleville: E. Jolly, âlêmbëtï 179)
    • Et alors on fera juger leurs deux travails. — (M. Lockroy, Jules de Wailly, Deux compagnons du tour de France , 1845)
    • Monsieur Saito lut mon travail, poussa un petit cri méprisant et le déchira: […]. — (Amélie NothombStupeur et tremblements , Éditions Albin Michel S.A., 1999, lêmbëtï 10)
  5. (Ndê) ...
    • Je n’insiste pas, car il existe des ouvrages sur ces questions, tels l’important mémoire de Candolle et les travaux de A. Chevalier. — (Henri GaussenGéographie des Plantes , Armand Colin, 1933, lêmbëtï 97)
    • Le physiologiste hollandais Jordan écrivait que les travaux de Pavlov ont fait de Léningrad la Mecque des physiologistes du monde entier. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre , Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953, lêmbëtï 3)
  6. ...
    • Travail exquis, délicat. - Ce bijou est d’un beau travail.
  7. ...
    • C’était elle qui assumait dans la maison les travaux de l’homme que sa vieillesse lui eût rendus difficiles. Combien de ménagères auraient, d’elles-mêmes, pris cette initiative généreuse ! — (« La Vengeance du père Jourgeot » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises , 1921)
    • Distribuer le travail aux ouvriers.
    • Je ne puis faire cela à ce prix, il y a trop de travail.
    • Le travail en souffrira.
    • Entreprendre des travaux.
    • Un ouvrier sans travail.
    • J’ai beaucoup de travail à faire.
  8. (Könöngö) ...
    • En longeant l’atoll, j’étais rempli d’admiration et d’étonnement pour l’extraordinaire travail des madrépores. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Le travail de la fermentation.
    • Le travail des eaux le long des rives d’un fleuve.
    • (Zäzämä) Les esprits sont en travail.
  9. (Sêndânganga) ...
    • La salle de travail de la maternité.
    • Par moments, la tête qui sortait, semblait vouloir rentrer, repoussée par l’élasticité des tissus, tendus à se rompre ; et des crampes atroces l’étreignaient à chaque reprise du travail, les grandes douleurs la bouclaient d’une ceinture de fer. — (Émile ZolaPot-Bouille , chapitre XVIII, 1882)
    • (Zäzämä)Rien ne voulait sortir de ses lèvres, toute sa face exprimait un travail de gésine intellectuelle horriblement douloureux : il lui semblait que son cerveau était muré. — (Louis PergaudLa guerre des boutons , Paris : Mercure de France, 1912, chapitre 3)
  10. ...
    • Le travail d’une machine.
  11. ...
    • Un système complexe de taxes permettait au gouvernement, aux aristocrates et aux religieux de profiter du travail de la plus grande partie de la population. — (Louis Dubé, « La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain » na Le Québec sceptique , n° 66, p. 5, été 2008)
    • Le travail se rattache ainsi aujourd’hui moins à la nécessité économique de produire des marchandises qu’à la nécessité politique de produire des producteurs et des consommateurs. — (Catherine Dyja, L’Insurrection qui vient , dans la « Revue de la Défense nationale » de juillet 2009)
  12. (Sêndâ ndïä) ...
    • La réglementation du travail.
    • Un contrat de travail.
    • Les accidents du travail.
    • Le Ministère du travail.
  13. (Kpëngö na mbârâtâ) ...

Pandôo 2[Sepe]

travail \tʁa.vaj\ linô kôlï linô gâlï

  1. ...
    • Tous les amoureux des équidés trouveront dans ce lieu de charme matière à assouvir leur passion, que ce soit par la collection d'attelages, par les travails à ferrer des maréchaux-ferrants ou par les selleries. — (Bretagne nord , Lonely Planet, 2012)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï