van

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

van \væn\

  1. (Yöngö) kêtê kutukutu

Âlïndïpa[Sepe]

Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

Le vanneur de Jean-François Millet (1846-1847)
  1. yengere
    • Nettoyer du grain avec le van.
    • Il savait, au contraire, le peu qu’il était, et le peu qu’on est dans ce monde, où les êtres, agités comme, dans le van, les grains et la balle, sont mêlés et séparés par la secousse du rustre ou du dieu. Encore cette idée du van agricole ou mystique représentait trop bien la mesure et l’ordre pour qu’elle pût s’appliquer exactement à la vie. Il lui semblait que les hommes étaient des grains dans la cuvette d’un moulin à café. — (Anatole FranceLe Lys rouge  , 1894, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 309)
    • « Et quand ce sera fini de battre, il faudra vanner, se casser les bras, s’échiner des reins pour balancer le van. — (Marcel AyméLa Jument verte  , Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, lêmbëtï 149)

Pandôo 2[Sepe]

Un van pour le transport de chevaux (1).

van \van\ wala \vɑ̃\ linô kôlï

  1. (Farânzi) ...
    • C'est à l'occasion du Saint-Léger gagné par Elis que l'on usa pour la première fois d'un van comme mode de locomotion pour les chevaux. Ce fut l'occasion d'un coup monstre.— (Adolphe de Neuter, « Mémoires d'un entraîneur » na tome 1 : La casaque rose  , Paris : Imprimerie Kapp, 1925, lêmbëtï 145)
    • Quant aux chevaux, il avaient été déplacés ultra-rapidement de relais en relais grâce à un van automobile!— (Les Belles images  , Paris, 14 Nabändüru 1935)
    • Un van automobile est en ce moment à l'essai.— (Le Jockey  , 27 septembre 1900)
    • Le van ou voiture servant à transporter les chevaux est une innovation dans son genre; on avait bien jusqu'ici fabriqué des voitures confortables à cet usage, mais en se trouvait toujours dans l'obligation de débarquer les animaux à reculons ce qui n'allait pas sans difficulté surtout lorsqu'on avait à faire à un animal blessé.— (Le Sport universel illustré  , Description : 24 juillet 1897)
    • Savez-vous ce qu’est un « van » ? C’est une voiture d'une disposition spéciale destinée au transport des chevaux, sains ou blessés. Le van est surtout utilisé au transport des chevaux de course. Jusqu'ici ce véhicule était remorqué par une noble bête. Nous aurons bientôt, paraît-il, le van automobile pour l'usage des hippodromes parisiens.— (Le Vélo : journal quotidien de vélocipédie  , 18 Nyenye 1901, Gil Blas 19 janvier 1901)
    • Ils décidèrent d'empêcher, avec l'appui de leurs camarades des corporations de Paris et de Seine-et-Oise, les vans des manières de, paniers à salade qui transportent les chevaux — d'arriver jusqu'à Auteuil. — (L'Humanité  , 21 Föndo 1909)
  2. (Mozën tî Angelëe) (Farânzi) (Yöngö) kêtê kutukutu
    • Das Rudel (Le Troupeau), en 1969, est une installation de Beuys qui met en scène un van Volkswagen d'où sortent vingt-quatre luges en bois, toutes semblables, qui représentent chacune un kit de survie : […].— (Pierre Lemarquis, Portrait du cerveau en artiste  , Éditions Odile Jacob, 2012, lêmbëtï 268)
    • Après Coblence, ils sont allés à Nuremberg dans un monospace noir de la marque Mercédès puis à Stuttgart dans un van Renault bleu foncé.— (Laëtitia Langlet, Le jour et la nuit  , tome 2, Éditions Sharon Kena, 2020, lêmbëtï 164)
    • Je m'appelle Philippe, j'ai 47 ans, je vis dans mon van et j'anime une chaîne YouTube qui s'appelle Voyage Voyages.— (Dana Tentea & Stéphane Boitel, Vanlife et vie nomade: Vivre, voyager, travailler... sur les routes  , Éditions Eyrolles, 2021, lêmbëtï 122)
  3. (Könöngö) (Kebëek) ...

Âlïndïpa[Sepe]