vautour

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Un vautour perché.
Armoiries avec 2 vautours (sens héraldique)

vautour \vo.tuʁ\ linô kôlï

  1. (Nyama) ngoalö
    • Un vautour fait des ronds dans le ciel, en silence. — (André Duvignac, Comme des oiseaux, 1983)
  2. (Zäzämä) ...
    • Puis, comme la terre a des limites, malheureusement, et que l’appétit de tous ces vautours n’en avait pas, lorsqu’elle fut épuisée et qu’elle eût été accaparée toute, on créa des « fiefs en l’air », qui n’ayant pas de base, pas d’appui sur le sol, reposaient sur des rentes et des redevances incorporelles. — (Eugène Bonnemère, « Histoire des Paysans » na tome I : Le servage, Librairie Fischbacher, Paris, 1886, lêmbëtï 150)
  3. (Mbäkôro, Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Voici le huit, le jour du terme :
      Nous n’avons pas le premier sou.
      Mais j’attends Vautour de pied ferme,
      Qu’il vienne et je lui tords le cou.
      — (Eugène Pottier, « Logements insalubres » na Chants révolutionnaires, E. Dentu, Paris, 1887)
    • Tu penses bien que je vais pas payer mon vautour ! d’autant que je lui dois plus de quinze jours. — (Paul VialarLes Faux-fuyants, Julliard, 1953, lêmbëtï 118)
  4. (Zäzämä) ...
    • C'est ce qu'a exprimé naïvement Leibnitz et ce que répètent avec lui tous les esprits dont l'intelligence est le vautour : « Il n'est pas nécessaire de vivre, mais il est nécessaire de penser. » — (Remy de GourmontLe Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, lêmbëtï 173)
    • Ce jour-là, il buvait froidement la peur dans mes yeux. Mi-vautour, mi-loup. — (Amina Danton, La tangente, Gallimard (NRF), 2009, lêmbëtï 181)
  5. (Sendâvârä) ...
    • D’azur à deux vautours d’argent affrontés, enchaînés d’or par le cou, qui est de la famille Le Valois → bâa illustration « armoiries avec 2 vautours »

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï