Aller au contenu

vent

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Les effets du vent. (1)

vent \vɑ̃\ linô kôlï

  1. pupu
    • La Verse ou le versage des blés, et de beaucoup de plantes céréales, est un accident occasionné, ou par de grands vents, des orages, de fortes pluies, ou par le trop d’embonpoint que prennent les plantes dans les temps chauds et humides. — (Jean Baptiste Henri Joseph Desmazières, Agrostographie des départemens du Nord de la France , 1812, lêmbëtï 130)
    • Toute la journée, un vent aigre a soufflé de l’Ouest ; le ciel est resté bas et triste, et j’ai vu passer des vols de corbeaux… — (Octave Mirbeau, « La Tête coupée » na Lettres de ma chaumière , 1885)
    • Il ventait dur, sans que l’atmosphère en fût rafraichie, car le vent soufflait du sud. — (Charles Le GofficBourguignottes et pompons rouges , 1916, lêmbëtï 112)
    • Il ne parvenait pas à s’imaginer qu’il avançât, tant le ballon voguait insensiblement dans le vent. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 88)
    • Le 24, le vent tourna au Sud nous permettant d’établir la voilure […] — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland , 1928)
    • Il vente très fort, des goélands passent, emportés par la tempête, et essaient vainement de remonter le vent. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Un vent chaud soufflait qui alanguissait le corps et l’âme. — (« Zaheira » na Out-el-KouloubTrois contes de l’Amour et de la Mort , 1940)
    • Un vent de mer avait écharpé les frondaisons, jonché les sous-bois de bouleaux de feuilles mordorées, éclairci les halliers […] — (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï