verbiage

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

verbiage \vɛʁ.bjaʒ\ linô kôlï

  1. kpekpë
    • Il n’y a que du verbiage dans ce livre, dans ce discours.
    • C’est un verbiage continuel.
    • L’intérieur du marchand de vin tirait mon attention ; une gamine y dormait, le front sur une table de marbre, je reconnus Léonie Gras et me rappelai qu’elle manquait l’école depuis un certain temps. Alors, j’obéis à mon stupide besoin de verbiage. — (Léon FrapiéLa maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • Maître Mouche approuvait de la tête en cassant des noisettes. Puis, après tout ce verbiage, il demanda avec un agréable sourire ce que j’avais répondu. — (Anatole FranceLe crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; réédition Le Livre de Poche, 1967, lêmbëtï 198)
    • Il n'est pas nécessaire d'écrire comme Victor Hugo, Marcel Proust ou Honoré de Balzac. Nos pouces risqueraient la tendinite, et en matière de textos, il est même de bon ton d'éviter le verbiage. — (Vincent ThibaultUn texto à la fois, Québec, 2016, lêmbëtï 20)
    • Une réunion, organisée vendredi dernier, et à laquelle plus de deux cents personnes ont participé, à même failli tourner à la foire d’empoigne : « Ce n’est que du verbiage », « on nous mène en bateau », « ce sont des lanceurs de poudre aux yeux », s’insurgent des participants.— (Cécile Beaulieu, Paris : la future « promenade urbaine » de Barbès à Stalingrad fait débat, Le Parisien le 28 mars 2017→ dîko mbëtï)

Âlïndïpa[Sepe]