village

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

village \ˈvɪl.ɪdʒ\

  1. gbätä, ködörö,ködrö

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed.  , 1995 → dîko mbëtï

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Un village en Italie (1)

village \vi.laʒ\ linô kôlï linô kôlï wala linô gâtï

  1. gbätä, ködörö,ködrö
    • En un village de trois cents habitants, où il y avait autrefois cinq cabarets, il y en a quinze maintenant, et tous font leurs affaires. Plus de règlement, plus de police. — (Octave MirbeauLe Tripot aux champs  , Le Journal, 27 septembre 1896)
    • Le village de Ngarumaova était composé d’une seule rue, autour de laquelle étaient bâties des cases dont j’ai parlé, la plupart construites en tôle ondulée. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti  , 1929)
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. — (Ludovic NaudeauLa France se regarde  , 1931)
    • Retourner au village, vivre avec nouveau parmi les racontars des femmes, écouter tout le jour les piaulements des dindes et des poulets, les bêlements des moutons, cela l’attirait peu. — (« Zaheira » na Out-el-KouloubTrois contes de l’Amour et de la Mort  , Édition Corrêa, 1940)
    • En Dalécarlie, comme en Norwége et comme dans toute la Scandinavie septentrionale, point de village : au lieu de s'agglomérer, les habitations se dispersent, s'isolent, s'égrènent sur d'immenses étendues de prairies et de forêts. [...] Dans nos campagnes, les maisons se pressent, se pelotonnent à l'ombre du clocher, comme sous une aile protectrice. En Suède, elles ont l'air de se fuir. Chaque famille vit isolée dans sa ferme. — (Albert VandalEn karriole à travers la Suède et la Norwége (1876).)
  2. (Könöngö) ...
    • Le village eut vite fait de l’adopter, car il était très serviable et prenait sa tâche à cœur. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa » na Trois Contes de l’Amour et de la Mort  , 1940)
    • L’enterrement de mon père fut suivi de tout le village suivant la coutume et il y vint des gens des environs, à des lieues à la ronde. — (Jean RogissartHurtebise aux griottes  , L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, âlêmbëtï 30)
    • Et tout le village bientôt, à des degrés variant selon la constitution et la force de résistance de chacun, fut en proie à des malaises étranges, symptômes inexplicables d’empoisonnement. — (« Un petit logement » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)
    • les réformes de Henry II, en affaiblissant les nobles, les avaient rapprochés de leurs tenants. Entre le manoir et le village, les conflits devenaient plus rares. — (André MauroisHistoire d'Angleterre  , A. Fayard & Cie, 1937, lêmbëtï 158)
    • Le village se réunissait, c'était la cuisson des gâteaux fait maison. Toutes sortes tourtières, tartes, biscuits, couronnes, du pain il y avait au moins pour un mois. — (Folklore de France  , rédacteur en chef : Claude Sarrail, vol. 35, 1985, lêmbëtï 20)
  3. ...
    • Le village, ou villages, répond à des normes plus précises : anjou villages […] — (Marcel Donzenac, Le Petit Gisserot Du Vin  , Éditions Jean-paul Gisserot, 2004, lêmbëtï 3)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed.  , 1995 → dîko mbëtï