Aller au contenu

arborer

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

arborer \aʁ.bɔ.ʁe\ palî tî mbenze

  1. (Zäzämä) kânga
    • Un malentendu existe entre lui et les simples mortels. […]. Il arbore superbement un scepticisme, un snobisme de décadence qui leur reste inaccessible et fermé. — (Anatole Claveau, « Le Tout-Paris » na Sermons laïques , Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., lêmbëtï 31)
    • Le parfait gentleman qu'est mon vieil ami Jacques arborait ce soir-là une suave écharpe de soie, d'impeccables chaussures vernies, un pardessus du bon faiseur et un chapeau d'au moins vingt louis. — (Francis CarcoImages cachées , 1928)
    • On pourra songer aussi au déhanché gracieux que Musset arbore, par exemple, dans le célèbre dessin de Devéria […]. — (Valentina Ponzetto, Musset ou la Nostalgie libertine, page 156, Droz, 2007 )
    • Les révoltés du Moyen-Âge
      L’ont arboré sur maints beffrois.
      Emblème éclatant du courage,
      Toujours il fit pâlir les rois.
      — (Paul BrousseLe drapeau Rouge , 1877)
    • Ses rasoirs, à manche d'agate, coupaient bien, et il arborait un tablier de basaine blanche, immaculé, détail dont il n'aurait eu cure douze ans auparavant. — (Orhan Pamuk, Mon nom est Rouge , Éditions Gallimard, 2011)
    • Que ce soit le gaminet, le jersey, la casquette ou l'autocollant, ce qui arbore les couleurs des regrettés « Fleurdelisés » a décidément la cote depuis quelques semaines. Et les ventes bondissent. — (Pierre-Olivier Fortin, Retour des Nordiques: vague bleue à la caisseLe Soleil (www.lapresse.ca/le-soleil), le 22 septembre 2010)

Âlïndïpa[Sepe]